Ceci est une barquette espagnole de 507 ch et 770 kg

Et il se trouve qu'elle est électrique. Veuillez accueillir la très prometteuse Baltasar Revolt

| Le 3 mai 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Ceci est la Baltasar Revolt, une voiture de sport 100 % électrique créée par une entreprise barcelonaise qui s’est donnée pour pour unique mission de fabriquer « les pistardes électriques les plus pures. »

Avec une barquette de cette couleur (ah, le vert Alien de la Clio III RS…), vous ne passerez pas inaperçu dans les paddocks. La Revolt est une pistarde équipée de deux moteurs électriques sur l’essieu arrière, qui développe un total de 507 ch et un couple monstrueux de 1000 Nm. Avec tout juste 770 kg sur la balance, le 0 à 100 km/h est expédié en 2,5 s.

La batterie de 700V (en position centrale arrière) offre une autonomie d’environ 600 km sur la route, ou 40 minutes sur circuit. Baltasar indique que tout a été développé en interne et les 250 kg de piles sont le résultat d’une collaboration avec le spécialiste espagnol des batterie haute performance Millor. Détail étrange, la prise pour recharger se situe sur le tableau de bord. Mais en se connectant à une borne rapide, il suffit de cinq minutes pour gagner 100 km d’autonomie.

Même si la Revolt est homologuée pour la route, vous pouvez oublier la notion de confort. La carrosserie et l’habitacle sont entièrement en fibre de carbone, le volant est détachable et la position de conduite s’inspire de la F1. Les amortisseurs sont en Kevlar et la double triangulation en aluminium aux normes aéronautiques. La marque espagnole affirme également que son châssis tubulaire est conforme aux normes de sécurité de la FIA.

Puisque chaque roue arrière est dotée d’un moteur, on profite d’un contrôle vectoriel du couple. La récupération d’énergie peut être ajustée grâce à une molette sur le volant. La voiture est réglable sur quatre modes de conduite : « Eco », « Practice », « Race » et « Qualifying ».

La Baltasar Revolt est disponible à la commande pour une livraison estimée à la deuxième moitié de 2022. Chaque exemplaire est construit à la main et le ticket d’entrée pour cet ovni s’élève à 230 000 €. Ça pique…

Articles associés