10 ans après : Ferrari 430 Scuderia vs Ferrari 488 Pista

Une décennie et 2 turbos séparent ces deux Ferrari à moteur central.

Tom Harrison • Valentin Langard | Le 21 mai 2019 |

7

Ferrari 430 Scuderia
La deuxième chose qui trahit l’âge de la 430, c’est sa direction. Aujourd’hui, la tendance est à l’hyperactivité – une réponse sensible et immédiate qui jette le train avant dans un virage avec seulement quelques degrés de volant. Mais à l’époque de la 430, c’était différent. Pour braquer totalement les roues d’un côté à l’autre, le volant de la 488 n’a besoin de tourner que deux fois. Il en faut un peu plus au volant de la Scuderia. Ça vous occupe, et ça vous rend plus vigilant. Prendre un virage demande un véritable effort à vos bras, pas seulement à vos doigts et vos poignets.

Sur la route, la 430 semble plus petite. Plus mince aussi que la 488 Pista, dont les hanches vous donnent l’impression qu’elle est plus large à l’arrière qu’à l’avant (même si ça n’est pas vraiment le cas). Elle est moins intimidante sur une petite départementale. Même si elle reste large (et que ses longs rétroviseurs en carbone coûtent probablement très cher), on a moins le réflexe de vouloir l’envoyer dans le fossé dès qu’un Range Rover arrive en face.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés