La Noble M500 arrive

Nouvelles images de la supercar V6 britannique, en attendant les premières livraisons un peu plus tard dans l'année. Ça sent bon

La rédaction | Le 13 janvier 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Noble avait présenté sa M500 pour la première fois au Festival of Speed de Goodwood en 2018. Ça fait un bout, mais l’attente semble heureusement toucher à sa fin.

Comme prévu, cette « petite » supercar (par rapport à la bestiale M600 s’entend) sera animée par le V6 EcoBoost 3.5 biturbo, autrement dit le moteur de la Ford GT, pour une puissance d’environ 550 ch. Celle-ci passe toujours aux seules roues arrière. La carrosserie est en fibre de verre, nettement moins coûteuse que la fibre de carbone de la M600 (qui accueille quant à elle un V8 biturbo de 650 ch d’origine Volvo/Yamaha). En dessous, on trouve à nouveau un châssis tubulaire en acier.

Vous pouvez admirer ci-dessus les images d’un prototype. Oui, on dirait un peu une (vieille) McLaren redigérée façon Gran Theft Auto. Les phares de Corvette C7 et surtout les feux arrière de C4 Picasso n’aident pas, mais on pourra trouver à ce melting-pot une certaine gueule.

On parle d’un tarif de 150 000 £, soit 180 000 €, même si faire traverser la Manche à la M500 s’annonce ardu.

Vous avez bien regardé la galerie photo ? Elle contient une excellente nouvelle. Il y a quelques années, Peter Boutwood, le directeur général de Noble, avait prévenu qu’à son grand regret, la M500 utiliserait une boîte à double embrayage et sept rapports. « Je trouve ça triste, mais une voiture de ce niveau de performances doit avoir des palettes au volant pour se vendre. J’espère que nous pourrons aussi faire une version manuelle », avait-il expliqué à l’époque. Et regardez ce qu’il y a entre les sièges…

Oui, c’est bien une boîte mécanique à six rapports, et à grille ouverte s’il vous plaît. Manifestement, ce sera même la seule transmission possible sur la M500. Miam.

Il y a aussi une vraie poignée de frein à main, un grand écran central pour l’infodivertissement et un autre pour l’instrumentation numérique. La M500 sera censée être un peu plus « pratique » que la M600, mais il n’est même pas sûr qu’elle offre l’ABS. À l’ancienne, donc.

 

Articles associés