TOP 9 : les plus beaux pédaliers de l’histoire

À la base, ça devrait juste servir à avancer et à s'arrêter, mais ce sont parfois de vraies œuvres d'art qu'on a sous les pieds...

La rédaction | Le 28 avril 2020 |

1

 

Lotus Elise

Qu’est-ce qui a permis à la Lotus Elise d’être aussi légère ? L’aluminium. Plus précisément l’aluminium extrudé. Grosso modo, on bourre un gros bloc d’alu dans un trou plus petit, on coupe ce qui en sort et on colle toutes ces pièces ensemble. Le résultat est une structure au rapport poids/rigidité exceptionnel, tout en étant infiniment moins chère (à fabriquer ou à réparer) que la fibre de carbone. En 1996, la baignoire en aluminium de l’Elise – sous d’humbles panneaux en fibre de verre – était l’une des structures en aluminium extrudé les plus sophistiquées jamais conçues pour une voiture de route. Elle est l’oeuvre de Richard Rackham, ingénieur en chef de Lotus à l’époque.

Pour ne pas déparer (ou pour frimer ?), Lotus a décidé que les pédales de l’Elise devaient elles aussi être extrudées en alu, avec ces robustes croisillons caractéristiques bien apparents dans l’épaisseur. Ils auraient pu piocher des pièces préexistantes – après tout, les clignotants venaient de chez Opel, les commandes de clim de chez Peugeot – mais ils ont choisi le sur mesure. Et c’est pour ça que depuis bientôt 25 ans, tous les pédaliers d’Elise semblent sortis d’un atelier de coutellerie design.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés