Abarth 124 GT

L’avalanche de séries spéciales de l’Abarth 124 vient de débuter.

Loïc DEPAILLER | Le 16 novembre 2018 |

Note
globale

7
10

Modèle

Abarth 124 GT
À partir de 
40 900 €

 

Moteur

4 cyl. Turbo, 1368 cm3, propulsion,
170 ch, 250 Nm

Conso

6,4 l/100 km, 148g/km de CO2

Performances

0 à 100 km/h en 6,8 s, 232 km/h

Poids

1060 kg

Verdict

Le hard top est joli et apporte un soupçon de polyvalence. À condition d’avoir un endroit où l’entreposer en été...

Abarth adooore les séries spéciales !

En effet, après 4726 versions (à la louche) plus épicées de Fiat 500, Abarth vient de porter son attention sur le Spider 124. Voici donc la GT, livrée avec un hard top. Il est fait d’une seule pièce et intègre une vitre panoramique qui améliore grandement la visibilité à l’arrière. Et si vous voulez rouler cheveux au vent, il faudra trouver un endroit pour l’entreposer. Rassurez-vous, la capote souple est toujours là, repliée dans son logement, au cas où il se mettrait à pleuvoir. Ce hard-top sera probablement disponible en tant que simple accessoire dans le futur, mais pour l’instant c’est l’apanage exclusif de cette 124 GT. La bonne nouvelle, c’est que la production de cette série spéciale n’est pas limitée.

Le toit s’enlève facilement ? 

Il est réalisé en carbone et ne pèse que 16 kg, mais vu son encombrement, mieux vaut être deux pour les phases de montage-démontage. Et ça ne se fera pas non plus en un claquement de doigts, il y a aussi quelques vis à défaire. Abarth n’a pas souhaité nous laisser réaliser l’opération nous-mêmes, ce qui suggère que c’est relativement complexe. Vous le retirerez probablement durant l’été et le remettrez juste avant l’hiver. Les 16 kg de la capote en dur sont contrebalancés par de nouvelles de 17 pouces allégées de 4 kg chacune. Le poids total reste donc de 1060 kg. Pour les puristes et les fins pilotes, cela veut dire que le centre de gravité sera un peu plus haut mais que l’allègement des masses non suspendues améliorera le travail des suspensions. Le top étant de rouler sans le hard top.

Il y a plus de puissance ?

Nada, pas un demi-poney. Le moteur est toujours le 1,4 l turbo de 170 ch et les performances sont similaires avec 6,8 s au 0 à 100 km/h et 232 km/h en pointe. Et l’échappement Record Monza, au niveau sonore ridiculement élevé, est toujours de la partie. Sauf que cette fois-ci les gens à l’extérieur en profiteront plus que vous. Le hard top étant plus isolant qu’une simple capote souple, vous êtes mieux protégé des agressions de l’extérieur. Ça marche aussi pour les bruits aérodynamiques, ce qui est un gros plus sur les longs trajets sur autoroute.

Et le comportement a changé ?

Pas vraiment. La direction est un peu plus légère – moins d’effet gyroscopique avec les roues plus légères – mais cela tient à presque rien. En même temps, on ne va pas se plaindre, l’Abarth d’origine plaçait déjà la barre très haut côté comportement routier. On retrouve avec plaisir un train arrière mobile mais pas volage, une boîte manuelle qui est un régal de rapidité et de précision, des suspensions confortables et d’une efficacité redoutable sur bitume dégradé… Cette petite propulsion est toujours dans notre top 10 des voitures “plaisir”…

Articles associés

Plus d'articles