Benz Patent Motorwagen

Partagez cet essai

Ceci est la toute première voiture de l'histoire. 135 ans plus tard, a-t-elle encore des choses à nous apprendre ?

Tom Ford | Le 1 janvier 2021 |

Note
globale

10
10

Modèle

Benz Patent Motorwagen (1886)

Moteur

1 cylindre, 954 cm3, 1 rapport, propulsion

Conso

Beaucoup

Performances

0 à 100 km/h : mouhahaha
Vitesse maxi : 16 km/h

Poids

265 kg

Verdict

Oui, on va plus vite en courant. Oui, la suspension est littéralement en bois, et le répertoire dynamique est... limité. Mais cet engin étonnant procure une expérience de conduite hors norme, dont on peut imaginer à quel point elle a bouleversé la donne il y a 130 ans.

À bord

On peut difficilement parler d’intérieur, et on a vite fait le tour… Concernant les commandes, il y a ce gros manche sur la gauche, qu’on pousse pour avancer puis qu’on tire pour moduler « l’accélération. » Le guidon s’apparente à un minuscule volant horizontal coiffé d’une poignée (comme une boule de volant sur un tracteur), et c’est tout à fait intuitif. La climatisation est gratuite. Les variantes ultérieures, comme celles que Bertha Benz utilisera lors de son fameux trajet inaugural (on y revient à la page suivante), auront droit à un carénage autour du moteur, un banc rembourré et même une capote sur une armature repliable. En l’absence de carrosserie et de pare-brise devant, on pourrait s’attendre à un effet parachute mais la Motorwagen n’est pas capable de rouler assez vite pour que l’aérodynamique devienne une préoccupation. Les freins ? Il faudra là aussi attendre un peu plus tard pour avoir droit à des patins en cuir, qu’on appuie manuellement à même les pneus.

AU VOLANT << Précédent         La suite >> BUDGET

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles