BMW M4 Clubsport

Plus radicale que la M4 “de base”, la confidentielle Clubsport monte un peu le curseur niveau puissance, tout en abaissant le poids. Une équation payante qui renforce le plaisir de conduite…

Thomas RIAUD | Le 25 novembre 2018 |

Note
globale

9
10

Modèle

BMW M4 Clubsport
À partir de 117 900 €

Moteur

6 cyl. en ligne biturbo, 2979 cm3 ,
460 ch, 600 Nm

Conso

8,4 l/100km, CO2 197 g/km

Performances

0 à 100 km en 3,9 s, Vmax 280 km/h

Poids

1580 kg

Verdict

Facturée 117 900 €, la M4 CS séduit par sa polyvalence et a déjà tout d’un futur collector. Une perle !

Entre Audi, Mercedes et BMW, la guerre fait rage sur le segment des coupés, et chacun y va de son “plus” technologique. Chez Audi, on trouve une RS5 de 2e génération désormais dotée d’un V6 biturbo de 450 ch, le tout servi avec le quattro. Mercedes est le seul à rester fidèle au V8, et même s’il intègre lui aussi une paire de turbos, il met tout le monde d’accord en proposant 510 ch. Pas de quoi impressionner pour autant BMW, qui oppose un tonitruant coupé M4, la M3 étant aujourd’hui réservée à la berline. Mais de quelle M4 parle-t-on ? Car en plus de la version “de base”, dotée déjà d’un généreux 6 cylindres en ligne de 431 ch, les sorciers de Motorsport ne cessent de décliner leur enfant terrible en de multiples versions. Outre une bestiale et éphémère GTS délivrant 500 ch grâce à un rendement optimisé… avec de l’eau pulvérisée dans l’admission, il existe une plus “sage” Pack Compétition, poussée tout de même à 450 ch grâce, notamment, à une cartographie retravaillée.

Avec cette ClubSport (CS), BMW semble avoir trouvé le bon compromis. Côté look, elle n’en fait pas trop, mais se démarque pourtant de ses sœurs avec son capot bombé en carbone percé d’une sortie d’air, ses ailes joufflues et son spoiler et aileron en carbone. L’intérieur inspiré de la GTS donne dans le dépouillé, avec de sublimes sièges M Sport évasés et des panneaux de porte en composite agrémentés de sangles en lieu et place des classiques poignées. Mais en bonne GT, la CS dispose de quatre vraies places et d’un équipement allant à l’essentiel, offrant une climatisation automatique, le GPS ou encore une hi-fi BMW Professional tenant compte des spécificités acoustiques de la M4 CS. Car la bête est du genre extravertie, les quatre sorties d’échappement crachant le son rauque et rageur du 6 cylindres 3.0 l.

Si, pour des raisons de coûts, la CS fait l’impasse sur l’injection à eau de la GTS, elle reçoit l’arsenal technologique BMW : distribution variable Valvetronic, calage variable des arbres à cames (double Vanos) et carter d’huile en magnésium. De quoi sortir 600 Nm et 460 ch à 6250 tr/min sur les roues arrière, la zone rouge étant fixée à 7600 tr/min. Bien plus fun qu’une RS5 et aussi communicative qu’une 63 S AMG, la M4 CS séduit immédiatement par son incroyable “toucher de route”, accompagné par des mises en orbite exceptionnelles.
Le 0 à 100 km/h est ainsi pulvérisé en 3,9 s, tandis que le pack M Drivers livré de série permet de filer à 280 km/h. Das Auto !

Articles associés

Plus d'articles