BMW X2 20i M Sport X

BMW arrive à ajouter un modèle à son offre déjà pléthorique sans tomber dans le modèle de trop. Chapeau !

Cédrik André | Le 21 novembre 2018 |

Note
globale

8
10

Modèle

BMW X2 20i M Sport X
À partir de 32 450 €

Moteur

4 cyl. turbo 1998 cm3, trans. int., 192ch, 280Nm

Conso

5,9l/100km, 134g/km CO2

Performances

0 à 100km/h en 7,7s, 227km/h

Poids

1535kg

Verdict

N’essayez pas de savoir ce que c’est, contentez-vous d’apprécier les sensations que ça procure en tentant d’oublier combien ça coûte.

Si l’on fait abstraction de la toute fin de vie du coupé Série 8, en 1999 la gamme BMW se composait des Série 3, 5, 7 et du Z3. En janvier 2018, l’offre s’était “légèrement” développée en proposant – je vous épargne les détails des versions Active Tourer, Gran Tourer, Coupé, Grand Coupé, GT, etc. – les Série 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 les X1, 3, 4, 5, 6, et bien sûr les i3 et i8. Avant l’arrivée imminente des Z4 et Série 8, le prochain X7 et les rumeurs de plus en plus insistantes d’un futur X8, il semblait urgent de combler le vide abyssal laissé par le X2. C’est chose faite !

Première constatation, sur le plan esthétique, c’est une réussite. Pour rappel, selon la charte BMW, toute dénomination paire se doit d’être l’expression dynamisée de la dénomination impaire qui la précède – ou quelque chose comme ça. Bref, le X2 est au X1 ce que… le X4 est au X3 ou la Série 2 à la Série 1. Donc oui, si on le compare au X1, le X2 est plus dynamique, moins crossover et on sent que le design est plus crucial. Le truc, c’est qu’à vouloir réinventer la roue, on finit souvent par tourner en rond… Je m’explique. Tentons une petite expérience, vous voulez bien ? Fixez ce X2 dans les phares. Maintenant, imaginez-le avec une ceinture de caisse plus basse, des pare-chocs moins proéminents, des blocs optiques moins gros, supprimez les sabots et arrondissez les passages de roue et… abracadabra : une compacte ! Pourtant, la base technique est bien celle du X1. Comme quoi, avec du design, on peut bien faire ce qu’on veut. Et ça tombe bien, c’est avant tout par son look que cette voiture ira chercher ses clients.

À l’intérieur, même constat avec une position de conduite bien plus basse que dans le X1 (21 mm) alors que la garde au sol est la même à 1 mm près (182 mm). Ajoutez à cela des réglages de suspensions plus fermes et vous obtenez une réaction unanime des journalistes présents sur place : « Ah oui, le comportement est vraiment différent de celui du X1, ça a l’air plus efficace, plus précis. Et puis avec cette position de conduite, c’est nettement plus dynamique. » Notez que je ne fais pas mon malin, je me suis aussi fait ces réflexions… avant de voir que la prochaine étape serait très probablement d’abaisser la garde au sol pour « un comportement routier encore plus efficace ». Oui, BMW est certainement le précurseur d’une lame de fond à venir dans le secteur automobile, ils sont en train de réinventer les compactes. Mais l’ellipse des SUV aura permis en quelques années de mettre encore plus le design en avant, de généraliser les roues de 20 pouces et… de saler copieusement les additions. J’arrête là mon discours complotiste avant de me plaindre des envolées des prix depuis le passage à l’euro pour en revenir à ce X2.

Parce que qu’on le considère comme un SUV surbaissé ou une compacte surélevée, voire un truc entre les deux, et bah c’est vachement bien à conduire et c’est bien ça le principal ! Sous le capot, nous avons opté pour la version 20i, le 4 cylindres turbo 192 ch bien connu, mais associé de série à une boîte auto double embrayage 7 rapports à l’efficacité redoutable. Dynamique, volontaire, il ne faut pas hésiter à aller chercher un peu dans les tours, quitte à jouer des palettes au volant pour lui forcer la main. Et ça devrait vous démanger vu le plaisir qu’on prend au volant. BMW ne s’est pas contenté d’abaisser la position de conduite. Le X2 profite d’un centre de gravité abaissé, de réglages de suspensions spécifiques nettement plus fermes et de barres antiroulis plus grosses. Certains se plaindront d’ailleurs d’une trop grande fermeté mais… on est chez BMW…

Question tarif aussi, on est chez BMW. Le X2 attaque à 32 450 € avec le 18i sDrive mais on frôle les 40 000 € avec le 20i xDrive “de base” quand notre 20i xDrive M Sport x atteint les 56 420 €. Les finitions proposées par les X1 et X2 ne sont pas identiques, ce qui oblige à une certaine gymnastique pour opérer une comparaison digne de ce nom, mais en gros le X2 est affiché entre 1500 et 2000 € plus cher que le X1 dont il reprend la base technique tout en étant plus court, moins habitable, moins pratique et avec moins de coffre. Vu comme ça, qui en voudrait ? Moi ! La différence de comportement est telle qu’on a du mal à croire que les deux reposent sur le même châssis et, c’est une question de goût, mais le look proposé par le X2 permet de rouler vraiment différemment de tous ces gens qui roulent en SUV. Qui roulent en SUV pour rouler différemment de tous ces gens qui roulaient en compacte. Qui roulaient en compact pour rouler différemment de tous ces gens qui roulaient en berline. Qui…

Articles associés

Plus d'articles