Range Rover Sport SVR

À l’occasion de son restylage, le punk de la famille Range Rover, le Sport SVR, s’offre 25 ch de plus et un look… discutable.

Cédrik André | Le 20 novembre 2018 |

Note
globale

8
10

Modèle

Range Rover Sport SVR
À partir de 134 000 €

Moteur

V8 4999 cm3 compresseur, trac. int,
575ch, 700 Nm

Conso

10,6 l/100 km, 294g/km de CO2

Performances

0 à 100km/h en 4,5 s, Vmax 280 km/h

Poids

2310 kg

Verdict

L’un des engins les plus à contre-courant du moment. Le tout est d’assumer mais c’est un véritable engin de plaisir.

Un gros SUV de 2,3 tonnes qui se prend pour une sportive avec son capot carbone, ses sièges baquets et son gros V8 5,0 l de 575 ch qui fait un bruit de Nascar… À première vue, ça ne sert à rien. À moins que… ça serve à TOUT au contraire. Aujourd’hui, les constructeurs n’ont plus qu’un mot à la bouche : la polyvalence. Bon bah là, en termes de polyvalence, je crois qu’on peut difficilement faire mieux, non ? Du déménagement de tata Suzanne à la balade hors piste en passant par la petite sortie circuit du week-end, il peut tout faire. Euh… allez-y quand même molo sur le circuit, les freins ont une endurance limitée en utilisation intensive. Intensive comment ? Le 0 à 100 est abattu en 4,5 s. Juste pour vous resituer, c’est un dixième de mieux qu’un Porsche Cayman 718 GTS. Je dis ça, je dis rien. Le confort est toujours de mise, mais les suspensions ont semble-t-il été légèrement affermies au passage car le nez plonge moins et la tenue de route est réellement impressionnante quand on prend en compte le poids et le gabarit de l’engin. La poussée est monstrueuse mais ce qui marque, c’est ce bruit ! À pleine charge, le V8 emet une sonorité à vous dresser les poils. De peur ou de plaisir, c’est selon.

À l’intérieur, la grosse nouveauté vient principalement de l’adoption des multiples écrans (instrumentation, console centrale, clim) comme sur le Velar et le Range Rover et les sublimes baquets sont aussi sportifs et confortables qu’élégants. À l’extérieur en revanche… la sonorité impressionnante du V8 « supercharged » suffisait à se faire remarquer, il était inutile de tomber dans cette caricature esthétique. Et encore, la version bleue de notre essai n’était pas la plus voyante. Certes, elle disposait du “pack design fibre de carbone” avec ce capot bi-ton mais il existe également une teinte orange qui tranche avec le noir du capot carbone et prend des reflets improbables au soleil pour un résultat que… le préparateur Mansory ne renierait pas. Mais rassurez-vous, d’autres teintes sont disponibles et vous pouvez même prendre le pack design carbone et demander à ne pas avoir la bande noire. En fait, puisque ce Range Rover Sport sort directement des ateliers SVO, il est virtuellement possible de demander à peu près n’importe quoi… avec ou sans rajout à la note déjà conséquente de 134 000 €, soit plus du double d’un Range Rover Sport de base équipé du SD4 2,0 l diesel 240 ch. Cher, voyant, luxueux, bruyant, puissant, rapide… le Range Rover Sport SVR est à l’opposé de toutes les tendances actuelles et c’est certainement pour ça qu’il est aussi jouissif.

Articles associés

Plus d'articles