Galerie : les femmes pilotes à travers l’histoire

Hommage à quelques-unes des pilotEs les plus rapides du sport automobile

La rédaction | Le 8 mars 2021 |

1

Maria Teresa de Filippis

Première femme à courir en Formule 1, Maria Teresa de Filippis a participé à cinq Grand Prix en 1958 et 1959, pour trois départs au volant d’une Maserati 250F privée. Née à Naples, elle a découvert la course à l’âge de 22 ans, lorsque ses frères ont parié qu’elle était incapable de conduire vite. Ils avaient tort. Elle a remporté sa première course sur la côte amalfitaine et a tracé sa route jusqu’en F1. Si sa Maserati n’avait pas rendu l’âme à quelques tours de l’arrivée, elle aurait sans doute pu terminer cinquième à Monza en 1958.

« La seule fois où l’on m’a empêché de courir, c’était au Grand Prix de France, racontait-elle dans une interview en 2006 (cocorico…), dix ans avant de nous quitter. Le directeur de course avait décrété que le seul casque qu’une femme devrait porter, c’est celui de son coiffeur. À part ça, je n’ai jamais été confrontée à aucun préjugé. Plutôt à la surprise suscitée par mes succès. »

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés