TopGear magazine #34

Faites place au premier Festival of Speed TopGear magazine !

Cédrik André | Le 17 février 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

TopGear magazine #34

Speed Week 2020

Chaque fois, c’est la même chose. Une idée en entraîne une autre et, avant que qui que ce soit dans la rédac’ ait eu un minimum de bon sens en se demandant si cette idée était une BONNE idée, ça dégénère et on se retrouve, quelques mois plus tard, dans des situations… délicates, voire humides. Cette fois, l’idée de base était de prendre un peu l’air avec la Speed Week. Après l’ultramoderne circuit de Portimão au Portugal l’an passé, on s’est dit qu’un petit retour à un peu plus de simplicité et d’authenticité ferait du bien.

Nous sommes donc partis pour le circuit d’Anglesey situé sur une presqu’île au nord-ouest du pays de Galles. En gros, quand vous pensez avoir atteint le bout du monde, vous tombez sur un pont. Vous le traversez et… vous continuez, c’est encore plus loin. Et une fois sur place, vous comprenez pourquoi vous avez fait tout ce chemin. Posé à flanc de falaise et dominant la mer d’Irlande, le tracé vallonné offre des points de vue à couper le souffle dont les meilleurs jeux de simulation doivent être jaloux. Il y a notamment un virage qui devrait s’appeler le “N’oubliez pas de tourner !”. Après un bout de droit qui monte, la vue se dégage d’un coup sur une mer sauvage en contrebas, le paysage est sublime et… arghhh, ça tourne serré à gauche. Nous avions donc notre décor mais, comme il faut toujours que l’on pousse le curseur un peu plus loin, quelqu’un s’est dit que, tant qu’à faire, « autant jouer à fond le retour à l’authenticité, et camper au milieu des voitures en bout de ligne droite plutôt que de dormir dans des installations en béton ». Merveilleuse idée. Si, si.

Planter sa tente dans un environnement qui rappelle furieusement le caillou sur lequel Luke Skywalker est parti ermiter, je ne vois pas où est le problème. Boarf, on a peut-être eu un léger doute au moment où une facétieuse tempête a décidé de disperser nos tentes, nos matelas et nos caleçons propres. Mais quand ils ont compris que nous étions déterminés, les éléments ont fini par abandonner et nous laisser vous rapporter cette Speed Week 2020.

La Speed Week est une entreprise logistique colossale et nous mesurons la chance que nous avons. Mais notre but, notre boulot, est de vous emmener avec nous, de vous poser dans le baquet à côté de nous et de vous faire vivre tout ça avec nous. J’espère que la passion que l’on y met transpire de ces pages car si vous prenez autant de plaisir à lire ce numéro que nous à le produire, on aura fait notre boulot.

 

Rendez-vous en kiosque ou sur MonMag.fr