TopGear magazine #39

Au menu de ce TopGear magazine numéro 39, la sacro-sainte Speed Week. Donc la crème de la crème des sportives réunies sur une seul circuit pour en découdre et savior quelle est LA sportive de l'année !

Cédrik André | Le 10 mars 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

TopGear magazine #39

La nouvelle n’a pas fait grand bruit. C’est pourtant gravé dans le marbre depuis mi-novembre : à partir de juillet 2022, toutes les nouvelles voitures devront être équipées d’un système “d’adaptation intelligente de la vitesse”, de son petit nom ISA (intelligent speed assistance, en français dans le texte) dans le règlement européen correspondant. Deux ans plus tard, cette obligation s’étendra à toutes les voitures neuves en concession. ISA, quésaco ? Un limiteur intelligent, couplé à des caméras et à la cartographie GPS pour rappeler le conducteur à l’ordre quand il dépasse la vitesse autorisée sur l’axe où il circule. Entendez par là des bips crescendo, un tableau de bord qui se transforme progressivement en arbre de Noël, éventuellement des vibrations dans le volant et/ou le siège, jusqu’au durcissement de la pédale d’accélérateur et au bridage de la puissance si les alertes restent sans effet. Rassurez-vous, le tout sera désactivable à chaque démarrage. On commence à avoir l’habitude avec les horripilants systèmes d’alerte active de franchissement involontaire de ligne, ça ne fera qu’un menu de plus à décocher. Et une fois Big Brother en pétard, vous pourrez toujours passer outre en appuyant un peu plus fort sur la pédale de droite (mais pas sûr que ça le fasse taire). Réjouissante perspective que j’avais décrite presque trait pour trait il y a une dizaine d’années dans un article inspiré du projet LAVIA (limiteur s’adaptant à la vitesse autorisée). À l’époque, c’était pour un 1er avril, mais ça fait toujours plaisir d’être lu à Bruxelles…

La cause est noble : réduire le nombre et la gravité des accidents sur nos routes. Et les optimistes diront que cela ne changera rien au quotidien de l’immense majorité de conducteurs responsables et respectueux des limitations. Cela pourra même grandement nous faciliter la vie dans toutes ces zones périurbaines truffées de radars où les limitations changent tous les 500 m. Les pessimistes, ce sont tous ceux qui ont déjà conduit une voiture récente équipée d’un système de reconnaissance des panneaux infichu de faire la différence entre l’autoroute et une bretelle de sortie. D’ailleurs, vous avez remarqué comme tous les constructeurs ont cessé de la ramener avec la voiture autonome ces derniers temps ? Reste aussi à voir combien de temps le législateur européen résistera à la tentation de rendre l’ISA impossible à désactiver. Et à celle de donner aux assureurs l’accès à son historique, via les boîtes noires qui seront arrivées entre-temps sur nos voitures… 

Chez Top Gear, il y a longtemps que notre religion est faite : la vitesse n’est qu’une composante, parfois anecdotique, du plaisir automobile. Ce sont les sensations qui comptent : une atmosphère visuelle et sonore, un toucher de route, une osmose.
Le jinba ittai, dirait Mazda, dont la MX-5 compte étonnamment plusieurs adeptes au sein de la rédaction… 

Autant de saveurs qu’il est tout à fait possible de trouver au volant d’une voiture à la puissance encore raisonnable, sur une belle petite route bien sinueuse où Big Brother ne verra jamais rien à redire. La preuve une fois encore dans ce numéro avec le résultat inattendu de notre Speed Week annuelle, où nous avons rassemblé pour vous la crème des sportives du moment.

Bonne lecture, et bonne route.