Le Torsus Praetorian est le bus scolaire de vos rêves

En tout cas, ce monstre tout-terrain de 35 places est sûrement le bus le plus badass du monde

La rédaction | Le 25 mai 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

« Il faut ramener les élèves décrocheurs à l’école, on doit aller les chercher« , s’inquiétait début mai le ministre de l’Education. Que Jean-Michel Blanquer se rassure, nous avons LA solution : le Torsus Praetorian.

Ce nom qui claque est celui d’un engin que ses concepteurs décrivent comme « le premier bus lourd tout-terrain au monde. » Non seulement ce monstre pourra aller chercher les décrocheurs dans les endroits les plus reculés, mais il n’y aura certainement pas besoin de les forcer pour monter dedans. Ça donnerait presque envie de retourner à l’école, tiens.

Certes, le transport scolaire n’est pas sa vocation première. Il se présente avant tout comme « la solution de transport idéale pour des industries lourdes comme l’industrie minière, celle des agrégats, l’exploitation forestière et l’industrie du pétrole et du gaz » mais aussi « le véhicule le mieux adapté pour des applications comme la réponse d’urgence, les secours en cas de catastrophe, l’expédition et les loisirs, que ce soit en station de ski ou lors de safaris. »

Basé sur un châssis et une mécanique de poids-lourd MAN, le Torsus Praetorian – non mais ce nom de gladiateur, franchement – est animé par un six-cylindres en ligne 6,9 l Diesel de 240 ch et surtout 925 Nm, associé à une transmission intégrale, une boîte de transfert (en plus de la boîte semi-automatique) et des blocages de différentiel. Perché sur des ressorts à lame et des Michelin tout-terrain, il offre 39 cm de garde au sol. C’est 10 de plus qu’un Defender, pour vous donner une idée.

Grâce à tout cela, il se propose d’emmener jusqu’à 35 passagers et leurs bagages par-delà les pistes les plus hostiles de la planète, tout en les faisant regarder le DVD de La Reine des Neiges sur l’écran embarqué (comme ça vous avez vous aussi l’air dans la tête, il n’y a pas de raison).

Le constructeur tchèque vient de se voir décerner un Red Dot Design Award pour « l’invincible » Praetorian. On n’a aucun mal à comprendre pourquoi.

Articles associés

Plus d'articles