La Vuhl 05RR a un meilleur rapport poids/puissance qu’une Veyron

Et elle promet « un grip hors norme ». Amateurs de drift, passez votre chemin.

La rédaction | Le 22 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

La Vuhl 05, vous remettez ? Non ? C’est bien dommage : cette cousine mexicaine des Ariel Atom, KTM X-Bow et autres Lotus 3-Eleven vaut le détour.

Pour se rappeler à votre bon souvenir, elle a droit à une mise à jour dont on avait eu un aperçu à Goodwood en 2016. Et quelle mise à jour ! Voici la Vuhl 05RR, 40 % plus puissante que sa devancière, pour un rapport poids/puissance désormais inférieur à celui d’une Bugatti Veyron.

Pour cela, elle troque le 2.0 289 ch de la 05 pour un 2.3, toujours d’origine Ford, développant 390 ch (pour 500 Nm). Il est associé à une boîte séquentielle à six rapports. Attention à ne pas s’envoler au premier coup de vent puisque la masse baisse de 55 kg pour atteindre seulement 640 kg. Notez les jantes en carbone. D’ailleurs c’est bien simple, hormis les pneus, on dirait bien que tout est en fibre de carbone.

Le résultat est un chrono digne d’une hypercar sur le 0 à 100 km/h, pulvérisé en 2,7 s. Avec un moteur logé 5 cm plus bas au profit du centre de gravité, une suspension de compétition voire des pneus slicks en option, Vuhl promet aussi « un grip hors norme« . Il y en a à la rédaction à qui ça ne va pas faire plaisir.

Depuis le lancement de la 05 en 2015, Vuhl a travaillé d’arrache-pied sur le développement de son auto. Selon Iker Echeverria, le directeur technique, la 05RR est ainsi « une auto sans aucun compromis, améliorée sur tous les plans. » On le croit sur parole (même si pour la science, il faudrait tout de même s’en assurer par nous-mêmes).

Articles associés

Plus d'articles