Kia e-Niro

Partagez cet essai

La première familiale électrique abordable est coréenne… et excellente !

Loïc DEPAILLER | Le 25 février 2020 |

Note
globale

8
10

Modèle

Kia e-Niro 64kWh

Partir de 41 000 €

Moteur

Élec synchrone à aimant perm, trac. avant, 150 kW (204 ch), 395 Nm

Conso

Batterie lithium-ion de 64 kWh, 455 km d’autonomie (WLTP)

Performances

0 à 100 km/h en 7,8 s, 167 km/h

Poids

1791 kg

Verdict

La voiture électrique la plus pertinente de tout le marché. On attend toujours le réseau de charge qui va avec…

C’est quoi le pitch ?

Après le Niro hybride et le Niro PHEV, voici la version 100 % électrique du SUV “mid-size” de Kia. Les chiffres-clés sont un tarif de 36 500 € une fois déduit le bonus écologique et une autonomie de 485 km en cycle mixte WLTP (ou 615 km en milieu urbain), soit plus qu’un Audi e-tron facturé 82 600 €.

On peut mettre quoi dedans ?

Disons que l’espace à l’arrière est décent à défaut d’être vraiment vaste. Il y a plus de place que dans une Leaf ou un Kona, Quant au coffre, il peut avaler 451 l. C’est beaucoup pour un VE mais moyen pour un véhicule ordinaire.

Ça marche comme une Tesla ou comme une voiturette de golf ?

Tout dépend du mode de conduite. En Sport, les performances sont du niveau d’une petite GTI mais la vitesse de pointe est limitée à 167 km/h pour favoriser l’autonomie. En mode Eco +, il n’y a plus de clim’, l’accélérateur est adouci et la Vmax est bridée à 90 km/h. Il y a aussi un système de freinage régénératif ajustable sur plusieurs niveaux via des palettes au volant. Au plus haut, on peut se passer des freins 90 % du temps. Cadeau bonus, en gardant la palette de gauche tirée, le freinage régénératif gagne un cran supplémentaire en intensité.

Ça a l’air contraignant…

Au contraire. Ça a un réel impact sur l’autonomie et ça rend la conduite intéressante quand on roule à une allure de grand-mère. Sinon, il y a aussi un mode automatique qui peut gérer ça pour vous en prenant compte de plein de paramètres, comme la distance qui vous sépare du véhicule qui vous précède ou encore la pente de la route.

Le châssis est-il au niveau des performances ?

Totalement. L’engin est sain, performant et l’équilibre général évoque presque une sportive. Le train avant est précis, le grip abondant, et le compromis confort-maintien du roulis est difficile à mettre en défaut. Bref, c’est une excellente surprise vue la vocation familiale de l’engin.

Et quand les batteries sont à plat ?

On pousse. Blague à part, le temps de recharge avec des grosses batteries varie énormément suivant le type de charge. Avec une prise domestique, comptez plus de 24 heures pour une charge complète. Avec une wall-box (7,4 kWh), seulement 9 h 35. Sur une borne rapide, passer de 20 à 80 % – soit 360 km d’autonomie – se fait en moins de 45 minutes.

J’achète ?

Les yeux fermés. Comportement ludique, finition correcte, équipement copieux, performances décentes, autonomie confortable… Le e-Niro est juste le meilleur VE abordable du marché.

 

Essai initialement paru dans TopGear magazine France #24 daté Mars/avril 2019

Articles associés

Plus d'articles