Lexus NX

La nouvelle génération du Lexus NX, modèle le plus vendu par Lexus en Europe, revient avec (enfin) une version hybride rechargeable.

Cédrik André | Le 8 avril 2022 |

Note
globale

7
10

Modèle

Lexus NX 450h+

À partir de 69 800€

Moteur

1 mot. 4 cyl. 2.5 185 ch
1 mot. élec. 182 ch à l'avant
1 mot. élec. 54 ch à l'arrière

Puissance cumulée 309 ch
Couple cumulé n.c.

Conso

1-1,1 l/100km
22-25 g CO2/km

Performances

0 à 100 km/h en 6,3s.
Vitesse maxi 200 km/h

Poids

2 050 kg

Verdict

POUR : Autonomie 100% électrique, look, confort

CONTRE : Pas assez sportif, bruyant à haut régime, tarif

Sans grandes surprises, ce Lexus NX de seconde génération évolue en douceur. Étant le modèle le plus vendu par Lexus en Europe, on comprend que la prise de risques n’ait pas fait partie du cahier des charges. Un peu plus long, un peu plus large, devancé par une calandre un peu plus grosse (si, si !) et avec un design presque assagi. Fini les Astéro-haches sous les phares avant et les optiques arrière dessinées au katana. À l’image du logo sur la malle arrière, les lettres LEXUS tout en classe et en sobriété, le NX semble avoir mûri.

Même constat à l’intérieur. La crise d’acné est passée et la brouette de boutons, touches et molettes en tout genre a été remplacée par un grand écran tactile souligné de quelques commandes, tactiles et physiques, pour la clim et le volume. Côté ergonomie, mis à part quelques fonctions qui ne sont étrangement accessibles que via l’affichage tête haute, les progrès sont aussi impressionnants qu’ils étaient nécessaires.

Autre nouveauté à l’intérieur, des portes à ouverture “presque automatique”. Comme sur la Tesla Model 3 par exemple, la bonne vieille poignée pour ouvrir votre porte a été remplacée par une commande électrique qui déverrouille et entre-ouvre votre porte. En vrai, la législation oblige les constructeurs à proposer une poignée “à l’ancienne”, celle-ci est simplement moins accessible. Au-delà de l’aspect gadget, le but est d’améliorer la sécurité, principalement des autres, la commande étant couplée notamment à la surveillance d’angle mort. La porte ne s’ouvrira donc pas si vous tentez de le faire au moment où un piéton, un vélo ou… un bus passe par là. Il faut bien avoir des trucs fun à montrer à vos potes quand vous leur faites tester votre nouvelle voiture, non ?

Mais la grosse nouveauté de ce NX, c’est sa version P450h, une hybride rechargeable. Enfin ! diront certains. Pas faux, d’autant que celle-ci est convaincante. Commençons avec l’une des données qui intéressent le plus en matière de plug-in hybride : l’autonomie en tout électrique. Lexus annonce environ 70 km. Impressionnant  ! Et… réaliste selon notre essai. Lexus dit même que dans le cadre d’une utilisation urbaine, elle peut atteindre plus de 90 km. Chose que nous n’avons pas pu vérifier mais… ça semble crédible. L’autre chiffre qui interpelle, c’est la puissance. Avec son 4 cylindres 2.5 185ch, un moteur électrique de 182 ch à l’avant et un autre de 54 ch à l’arrière, le NX 450h affiche 309 ch. Ça commence à chiffrer.

Mais attention, on ne s’enflamme pas. S’il accélère bien en ligne droite, 0 à 100 km/h en 6,3 s, le NX n’est pas sportif. N’essayez pas de le secouer dans des enchaînements de virolos, il n’aimera pas ça. Et vous non plus car ce n’est pas sa vocation. Non, le NX est con-for-table. Amortissement, tenue de route, comportement général… Tout est tourné vers le confort. Et même chose dans l’habitacle. La présentation est classe, limite luxueuse, la sellerie bicolore noir et rouge est… un choix. On ne ferait pas le même, mais chacun ses goûts.

En bonne alternative aux concurrents allemands, ce Lexus NX ne révolutionne rien mais il donne envie de profiter de la route dans le confort et la sérénité, la mission première d’un SUV familial.

Articles associés

Plus d'articles