Toyota GR Yaris

La meilleure Toyota de tous les temps ? Ça se pourrait bien...

Ollie MARRIAGE • Niels de GEYER | Le 16 novembre 2020 |

Note
globale

10
10

Modèle

Toyota GR Yaris

À partir de 35 600 €

Moteur

3 cylindres 1.6 turbo, 261 ch, 360 Nm, BVM6, intégrale

Conso

8,2 l/100 km
Émissions de CO2 : 186 g/km

Performances

0 à 100 km/h en 5,5 s
Vitesse maxi : 230 km/h (bridée électroniquement)

Poids

1 280 kg

Verdict

Non seulement il fallait la produire, mais il fallait la réussir : notre gratitude éternelle à Toyota pour ce petit chef-d'oeuvre et futur collector. Précipitez-vous pendant qu'il est temps.

À bord

On est assis haut, mais c’est le cas dans une voiture de rallye. Ça aide pour la visibilité. On s’y habitue vite. La position de conduite est irréprochable, et les commandes sont plus précises que sur n’importe quelle compacte sportive, hors Civic Type R. Les sièges sont excellents, que ce soit en maintien ou en confort.

Le levier de boîte a été rehaussé de 50 mm. Encore un peu plus près du volant, ça n’aurait pas été de refus, mais cela aurait peut-être été trop rallye. On ne se sent absolument pas au volant d’une Yaris comme les autres, et c’est l’essentiel. Oui, les contre-portes ou les commandes de clim sont identiques, mais l’instrumentation (deux compteurs analogiques avec un petit écran LCD au milieu) est plus simple et plus lisible, il y a un simple sélecteur rotatif pour les modes de conduite au pied du levier, et une petite plaque « Developed for the FIA World Rally Championship« . Ça, sur la Yaris de madame Michu, ça n’y est pas.

Même si les matériaux de base sont les mêmes, le pédalier alu et le volant en Alcantara donnent un tout autre cachet à l’ensemble, de même que l’impression de rigidité de la caisse dès qu’on roule. Ce n’est pas pour rien que Toyota met dix fois plus de temps à assembler la GR, qui a droit à sa propre chaîne sur le site japonais de Motomachi.

À l’arrière, on manque de place et de lumière. Toyota n’a pas vraiment prévu que la banquette arrière soit utilisée pour de vrai : non seulement l’espace aux jambes et la garde au toit sont très limités, mais les sièges avant à peine mobiles rendent l’accès très malaisé au deuxième rang. À 174 l, le coffre est lui aussi très chiche. Mais si vous avez envie de cette voiture, vous vous en fichez éperdument. Et vous avez très envie de cette voiture, on vous le garantit.

AU VOLANT << Précédent         La suite >> BUDGET

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles