Gordon Murray travaille sur une plateforme légère de véhicule électrique

Un investissement de 300 millions £ va permettre au groupe de Gordon Murray d'augmenter significativement ses activités

| Le 12 mai 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Qui l’eût cru. Un investissement de 300 millions £ (349 millions €) sur cinq ans va permettre à Gordon Murray Design de développer une plateforme « révolutionnaire, légère et ultra efficiente » pour des voitures et des fourgons de livraison électriques. L’entreprise va aussi créer un nouveau centre de recherche et développement dans son optique d’alléger les plateformes et de simplifier les processus de fabrication au maximum.

Gordon Murray Electronics (GME) rejoindra Gordon Murray Design (GMD) et Gordon Murray Automotive (GMA) au sein du Gordon Murray Group (GMG). GMD bénéficiera du soutien de GMG en développant et en vendant sous licence ou non, ses technologies de plateformes électriques à d’autres fabricants et constructeurs automobiles.

Dans son communiqué, Gordon Murray… tout court (GMTC donc) explique : « L’avenir automobile sera de plus en plus électrifié et il est essentiel que nous concevions les véhicules électriques les plus légers, les plus efficaces et les plus avancés du monde. Cet investissement important dans Gordon Murray Design et la création de Gordon Murray Electronics permettront d’atteindre cet objectif. »

Gordon Murray Automotive – branche responsable des fabuleuses hypercars T.50 et T.50s – bénéficiera également de cet investissement. GMG confirme que « les futurs véhicules de Gordon Murray Automotive sont également en cours de développement, et resteront tous fidèles à la philosophie et à l’exclusivité de la T.50. »

La production de la T.50, actuellement en phase de test et développement de préproduction, doit commencer en début d’année prochaine. Gordon Murray affirme que la T.50 « montre clairement la voie que nous suivrons pour les futurs produits de Gordon Murray Automotive. »

« Une grande partie de ce que nous avons appris sur les matériaux légers avancés et la construction grâce à la T.50 jouera un rôle clé dans les véhicules électriques que nous développons. Mais nous n’abandonnons pas le moteur à combustion interne. Nous continuerons à créer le summum des voitures orientées pour le conducteur – avec des V12 thermiques tant que les normes le permettront et, à l’avenir, nous développerons nos propres motorisations hybrides et électriques. »

Ouf, nous sommes sauvés, pour le moment.

Articles associés