La McLaren Elva est maintenant disponible avec un pare-brise

Vous n'avez pas envie de collectionner moucherons et autres insectes volants non identifiés sur votre visage ? McLaren a la solution

La rédaction | Le 31 mai 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Une barquette qui peut être disponible avec un parebrise… ça ne vous rappelle pas une certaine Renault Spider ? Aussi intelligent que le « Active Air Management System » (AAMS) – Système de Gestion Active de l’Air – de McLaren puisse être, la très véloce Elva peut ruiner votre mise en pli en quelques secondes.

Pour éviter cela, vous pouvez simplement laisser votre Elva au fond du garage, aux côtés d’autres voitures que vous ne conduirez absolument jamais. Une autre solution serait de porter un casque intégral. Ou alors, peut-être pouvez-vous demander à MSO, la branche « demandes spéciales » de McLaren, d’installer un pare-brise. Eh oui, fallait y penser…

McLaren peut donc vous vendre une Elva avec un pare-brise et des essuie-glaces en lieu et place de son ingénieux mais perfectible système AAMS. Comprenez-nous bien, l’AAMS fonctionne… aussi bien que possible mais passé une certaine vitesse… rien ne vaut une bonne vieille protection physique. Sinon Thomas Pesquet serait probablement parti vers l’ISS en cab histoire de profiter encore mieux de la vue et de rapporter des images encore plus folles !

Grâce à l’utilisation de fibre de carbone, l’ajout de la vitre et des balais apporte seulement 20 kg sur la balance.

Je sais ce que vous vous dites, ils sont compliqués ces milliardaires qui achètent un speedster mais qui veulent également une protection contre les attentas capillaires genre « Nan mais allô quoi… t’es un speedster et t’as un pare-brise… ». En fait – et à la décharge des milliardaires – l’ajout d’un pare-brise ne résulte pas seulement des demandes de clients, c’est également une obligation pour que l’Elva soit homologuée dans certains États américains. « Ses qualités dynamiques et sa rigidité restent inchangées par rapport à la voiture sans parebrise », promet McLaren. Les performances de la voiture ne sont pas définitives, mais Woking annonce une seconde de plus aux exercices du 0 à 100 km/h (2,8 s) et du 0 à 200 km/h (6,8 s) par rapport à la version « cheveux visage au vent. » La vitesse de pointe de 327 km/h quant à elle, reste la même.

149 exemplaires de la barquette à 1,7 millions € l’unité seront construits. Les clients qui ont opté pour le parebrise devraient être livrés d’ici la fin d’année.

Articles associés