Ce Peugeot 806 de course est à vendre

Vous avez besoin d'un monospace mais vous n'avez pas encore renoncé à la vie ? Voici peut-être LA solution

La rédaction | Le 19 novembre 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

On ne s’attendait pas à baver sur un Peugeot 806 aujourd’hui. Ni jamais, d’ailleurs. Et pourtant…

Certes, ce n’est pas tout à fait un 806 comme les autres. La naissance de ce curieux engin remonte à 1995, quand le pilote belge Pascal Witmeur s’est dit un jour que les 24 Heures de Spa, ça manquait de monospaces. Ou alors que le Renault Espace F1 devait se sentir un peu seul…

À la différence de son collègue au losange, une F1 Williams déguisée en bétaillère qui n’a fait que quelques tours de parade pour amuser la galerie, ce 806 s’est vraiment aligné en course. Et sur deux tours d’horloge, à Spa-Francorchamps, s’il vous plaît. Mieux, il s’est qualifié à la douzième place sur la grille, sur 46 engagés (à une époque où l’épreuve réunissait des berlines de supertourisme issues du championnat Procar belge, et non des GT comme aujourd’hui).

Hélas, des problèmes mécaniques l’ont forcé à l’abandon, mais un tel panache devait rester dans l’histoire. Apparemment, ce 806 de course s’est servi dans la banque d’organe des 306 Maxi et 406 Supertourisme contemporaines, avec notamment un quatre-cylindres 2 l atmosphérique de 280 ch. Et il faisait le spectacle en ne demandant qu’à lever la patte, raconte Pascal Witmeur.

Ah, et est-ce qu’on vous a dit qu’il était à vendre ? Il fait partie des voitures de course proposées par les Belges de chez Gipimotor, en bonne place entre une Ferrari Daytona, une BMW 3.0 CSL ou une Lancia Stratos. Prix sur demande. Ça vous tente ? Succès garanti lors de vos prochains track-days…

 

Images: Gipimotor/Sassography

Articles associés

Plus d'articles