L’Aspark Owl sera construite en Italie

C’est le très accommodant carrossier MAT qui assemblera l’hypercar nippone.

La rédaction | Le 14 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Aaah, l’Aspark Owl. Une hypercar électrique venue du Japon, qui ressemble à une GT1 des années 90, coûte 3,6 millions de dollars et vaporise le 0 à 100 km/h en 1,9 s. Bon, pas trop souvent, parce qu’avec 150 km d’autonomie il ne faut pas trop lui en demander.

Bref, encore un engin de salon qui ne sera jamais construit, direz-vous ? Tut tut tut, pas si vite, lecteurs de peu de foi. Aspark n’est pas d’accord. Aujourd’hui, l’entreprise a annoncé que le projet était en passe d’être finalisé, avec un nouveau partenaire dont le nom ne vous sera peut-être pas inconnu.

Aspark a en effet signé un contrat avec la Manifattura Automobili Torino (MAT, mais ça sonne mieux en toutes lettres en parlant avec les mains) « pour le développement final et la construction de l’Owl », et est sûre d’avoir trouvé « le site et le partenaire parfaits pour développer la voiture électrique la plus rapide du monde ».

Il faut dire que ces derniers temps, c’est chez MAT qu’atterrissent tous les clients avec une hypercar à construire en partant de zéro et d’un chèque en blanc. Dans les registres, on trouve notamment le remake de la Lancia Stratos, l’Apollo IE ou la légendaire Devel Sixteen, dont on attend toujours de voir à l’œuvre le V16 12.3 de 5 000 ch.

Reste qu’il ne va pas falloir traîner si Aspark, qui a annoncé les premières livraisons en 2020, veut tenir ses délais.

« MAT aidera Aspark à développer son hypercar 100 % électrique et à atteindre les objectifs extrêmement ambitieux qu’elle s’est fixés, explique la société nippone. L’Owl sera construite dans une usine sur mesure qui tirera profit de l’expérience de MAT dans la production d’hypercars. »

« Le projet Owl permettra à MAT de poursuivre sa croissance et de poser des jalons dans un nouveau secteur, celui des hypercars 100 % électriques. Le savoir-faire et l’expérience de MAT sont internationalement reconnus et ont été réaffirmés lors du processus de sélection. »

Le début d’une grande histoire d’amour ?

Articles associés

Plus d'articles