Dites adieu à la Bentley Mulsanne et son V8

L’édition 6.75 célèbre le légendaire V8 6 3/4 maison

La rédaction | Le 16 janvier 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Une minute de silence s’il vous plaît, car la Bentley Mulsanne est en passe d’appartenir au passé. Cette nouvelle ne vous fait peut-être ni chaud ni froid, d’abord parce que la Mulsanne a un physique difficile, ensuite parce qu’elle est totalement inaccessible à nous autres mortels. Il n’empêche que c’est un fleuron de l’industrie britannique qui va tirer sa révérence.

En même temps que la Mulsanne, il va en effet falloir dire adieu à son moteur, le V8 6 litres ¾ Rolls-Royce-Bentley L-Series, en service depuis 1959. Après plus de soixante ans de service, donc, excusez du peu.

Une édition spéciale s’imposait bien évidemment. Seules 30 Mulsanne supplémentaires sortiront des chaînes d’ici la fin de la production au printemps 2020, qui prendront la forme de la « 6.75 Edition by Mulliner » que vous voyez ci-dessus.

Basée sur la Mulsanne Speed, elle a été créée pour rendre hommage au V8. Celui-ci développe ici toujours 537 ch et surtout 1100 Nm, permettant à cette énorme barge de 5,58 m de long pour 2,7 t de passer de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes.

Les fans d’éditions limitées seront ravis, il y a des badges et des clins d’œil partout. Les boutons de contrôle de la climatisation ont été remplacés par des versions miniatures du capuchon d’huile moteur, des motifs « 6.75 Edition » sont brodés sur les appuie-tête, et des inserts chromés recouvrent la console centrale et les seuils de porte. Les trois cadrans centraux (jauge, horloge de bord et température d’huile) arborent eux aussi une vue en coupe du V8. En dehors de ces coquetteries, rien de bien nouveau.

Après la fin de la production au printemps, ce sera la Flying Spur qui deviendra de facto le vaisseau amiral de Bentley. Par intérim ? L’avenir le dira.

Articles associés

Plus d'articles