Cupra, demandez le programme

Précisions sur les prochaines nouveautés de la marque avec le boss de Seat UK (et notre doigt mouillé)

La rédaction | Le 12 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Si le marketing du groupe Volkswagen a bien fait son œuvre, vous avez peut-être intégré que « Cupra » était maintenant une marque à part entière. Les Seat sportives ne sont plus des Seat. Un logo façon tatouage tribal, des tons gris mat et rose-doré pour l’accastillage, beaucoup d’éléments de langage, et roulez jeunesse.

Pour la faire courte, la filiale hispano-jeuniste du groupe Volkswagen veut que ses modèles sportifs (qui remontent à l’Ibiza Cupra de 1997) deviennent une marque dans la marque, à l’image d’Abarth chez Fiat.

Il fallait donc quelque chose d’emblématique pour étrenner le badge. Un véhicule symbolique, qui parle aux passionnés, qui exalte l’auto emociòn… Comment ça un Ateca ? Attendez, il y a une erreur sur le script là non ? Non ? D’accord. C’est parti pour une version méchante du Qashqai de Seat, rabaissée, raffermie, avec le 2.0 300 ch et les quatre sorties d’échappement de la Volkswagen Golf R.

Ne soyons pas mauvaises langues, l’Ateca est l’un des SUV compacts les plus sympas à conduire, et il vient combler un vide : pour qui aime rouler haut et (mais ?) vite, il n’y avait jusqu’alors rien en dessous d’un Porsche Macan ou d’un Alfa Stelvio.

Et pour la suite ? Une nouvelle marque ne doit surtout pas perdre son élan. Il faut des idées, de l’ambition, et des investissements pour concrétiser tout ça. Au-delà d’un Ateca stéroïdé , qu’attendre de Cupra la prochaine fois pour nous détourner de nos Renault RS, Peugeot GTi, Ford ST, Volkswagen R, Skoda RS voire Mercedes-AMG ?

« J’ai passé du temps avec l’équipe Cupra ce mois-ci et ils ont plein de choses dans les cartons, assure Richard Harrison, patron de Seat UK. Notamment en matière de véhicules électriques, la marque a un gros potentiel dans ce domaine. Toute la question est de savoir comment doser puissance et fun. »

La première tentative de voiture électrique performante chez Cupra est la Leon e-Racer, une supercompacte de 400 ch réservée au circuit, qui peut « overbooster » brièvement à 670 ch et passer le 0 à 100 km/h en 3,5 s. En gros, une voiture de supertourisme avec 9 000 batteries de smartphone dans le plancher.

« L’e-Racer est à l’avant-garde de la technologie, et nous comptons bien y rester ces prochaines années », promet Harrison. En tout cas, voilà qui coïncide avec l’intention de la maison mère de lancer une voiture 100 % électrique en 2020, basée sur la plate-forme Volkswagen MEB, à partir de 2020. Ce sera la cousine de la VW ID et elle pourrait être baptisée Seat Born, si l’on en croit la rumeur.

Spéculomètre activé : qu’est-ce que Cupra nous prépare pour ces prochaines années ? La marque nous a déjà montré un concept Ibiza qui ne demande qu’à passer en production avec, au hasard, la mécanique de la dernière Polo GTI (2.0, 200 ch). Voilà qui ferait une parfaite camarade de jeu à la Ford Fiesta ST.

Ensuite ? On parle d’un SUV coupé, grosso modo un Ateca recoiffé sur mesure par Cupra. Quelque chose qui ressemblerait au Kodiaq GT concocté par Skoda pour le marché chinois.

Il y aura aussi forcément une Cupra Leon. C’est le fer de lance de la marque, et les ventes du modèle actuel n’ont pas cessé de progresser. Il faut dire que Seat a revu la puissance à la hausse tous les ans, passant mine de rien de 265 à 310 ch… Un sleeper de tout premier choix, croyez-en notre expérience. Espérons que le break ST survive sur le prochain modèle (mais avec l’omniprésence des SUV, ce n’est pas gagné).

Deux SUV, deux GTI et une pistarde électrique, voilà qui ferait déjà une bonne base pour s’imposer parmi les labels sportifs. D’autant qu’il y a des places à prendre : les Opel OPC sont moribondes, Renault Sport n’a plus que sa Mégane, Peugeot sa 308 GTi (qui a perdu des chevaux lors de sa dernière homologation). Restent les marques premium, bien plus chères… et toutes les cousines du groupe Volkswagen. On dirait presque qu’ils ont fait exprès.

Articles associés