Emmanuel Macron a une nouvelle voiture

Hybride, rallongé, blindé, ce DS 7 Crossback Elysée devient le bureau roulant du président de la République

La rédaction | Le 15 novembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Emmanuel Macron et le DS 7 Crossback, c’est une longue histoire. Le président français avait déjà jeté son dévolu sur le SUV premium de Stellantis (à l’époque PSA) pour descendre les Champs après son élection en 2017. Six mois avant la fin de son mandat, il vient de rempiler avec un autre exemplaire à l’occasion des cérémonies du 11 novembre. Il en a profité pour monter en gamme. La nouvelle DS 9 et ses somptueuses places arrière ? Vous n’y pensez pas : une voiture produite en Chine, ça aurait fait mauvais genre dans le garage présidentiel.

Ce nouveau DS 7 Crossback Elysée a néanmoins été complètement revu par rapport à son prédécesseur (le DS 7 Crossback « Présidentiel »), qui restait proche du modèle de série fabriqué à Mulhouse. Par exemple, s’il vous semble que quelque chose cloche dans sa silhouette, c’est parce que son empattement a été étiré de 20 cm (soit 2,94 m), portant la longueur de la voiture à 4,79 m. Le chef de l’État pourra ainsi profiter de 545 mm pour étirer ses jambes après une commémoration un peu longuette (ou un match de foot).

Deux sièges indépendants remplacent la banquette arrière standard. On trouve aussi un porte-documents central, des chargeurs à induction et des prises USB en veux-tu, en voilà. Outre l’essaim de motard par lequel il sera invariablement escorté, ce DS 7 Crossback unique se reconnaîtra par ses porte-fanion, ses badges RF, ses cocardes tricolores et ses jantes 20 pouces noires spécifiques.

Il bénéficie aussi d’un « blindage intégral », sans plus de précisions. Pour emmener une masse qui s’annonce conséquente, il peut compter sur la motorisation hybride la plus puissante de la gamme, associant un 1.6 essence et deux moteurs électriques, dont un sur l’essieu arrière, pour un total de 300 ch. Par rapport au HDi 180 ch du précédent DS 7 Présidentiel, le mode 100 % électrique devrait lui permettre de ne pas se faire jeter des tomates au prochain sommet environnemental.

Articles associés