Mercedes A45 S AMG

La compacte la plus puissante jamais produite par la marque sait aussi se montrer docile

Loïc Depailler | Le 1 août 2019 |

Note
globale

8
10

Modèle

Mercedes-AMG A45 S

Moteur

Quatre cylindres essence, 1 991 cm3, 421 ch, 500 Nm

Conso

8,3 l/100 km
189 g/km de CO2

Performances

0 à 100 km/h : 3,9 s
Vitesse maxi : 250 km/h

Poids

1 635 kg

Verdict

Des performances d'une supercar d'il y a dix ans, un comportement ludique (sans même enclencher le mode drift). Pas confortable mais vivable au quotidien sans sacrifice, jolie dehors et dedans. Mais très chère. Et l'infotainment vous donnera des cheveux blancs avant d'arriver à le maitriser parfaitement.

Mercedes AMG A45 S

À bord

L’A45 est une voiture complexe, tant au niveau du hardware que du software. A l’intérieur, Mercedes a voulu que le conducteur puisse accéder à un maximum de choses. Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. À vue de nez, je pense qu’un propriétaire mettra au moins un mois avant de comprendre comment tout fonctionne. Et quand on n’a qu’une seule journée de test devant soi, c’est très, très compliqué.

Pour commencer, il faut configurer les deux écrans principaux. Ils peuvent afficher grosso modo tout ce que vous voulez, de la navigation à la consommation en passant par les informations moteur et vos temps au tour sur piste, la liste est très longue. C’est également avec eux que vous devrez configurer votre mode de conduite personnalisé. Ça aussi c’est long. Ensuite, vous pourrez éventuellement vous pencher sur l’application TrackPace, le choix des couleurs de l’affichage ou les divers “habillages” de ce qui s’affiche au tableau de bord. Trop d’info tue l’info. Pour rajouter de l’irritation à l’agacement, le tout se contrôle via trois pavés tactiles, deux minuscules sur le volant et un gros sur le tunnel central dont le maniement n’est ni facile ni instinctif quand on est en mouvement. Heureusement, il y a quelques boutons de raccourcis pour vous faciliter la vie. C’est d’autant plus dommage que l’ensemble est vraiment joli à regarder et l’ambiance générale à bord est agréable.

Les sièges avants sont très fermes et très enveloppants. C’est génial quand on roule le couteau entre les dents, beaucoup moins quand un traverse un centre ville. C’est mieux à l’arrière. Et en plus les éventuels passagers auront de la place. Et vos bagages aussi. D’ailleurs à part les bruits de roulement générés par les énormes Michelin Pilot Sport 4S (245/35 ZR 19), cette automobile reste très fréquentable au quotidien. Prenez juste la peine de potasser tous les soirs le manuel d’utilisateur et tout ira bien.

AU VOLANT << Précédent         La suite >> BUDGET

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles