Peugeot 508 SW PSE

La 508 PSE est la Peugeot de série la plus puissante de l'histoire. Mais une fois qu'on a dit ça... bah on n'a pas tout dit. La suite c'est par ici.

Cédrik André | Le 17 mars 2021 |

Note
globale

7
10

Modèle

Peugeot 508 SW PSE

À partir de 68 400 €

Moteur

4 cyl. 1,6l turbo + 2 électriques
340 ch

Conso

2,0l/100km
46g CO2/km

Performances

0 à 100km/h en 5,2s.
Vitesse maxi 250 km/h

Poids

1850kg

Verdict

POUR L’hybridation au service de la sportivité La Peugeot de série la plus puissante de l’histoire...

CONTRE ... mais 360ch dans une berline à une époque où certaines compactes en affichent 350...

Si l’extérieur diffère du reste des 508, à l’intérieur la seule marque distinctive est la présence de cette teinte Kryptonite sur les surpiqûres et la triple barrette (évocation de la triple griffe) à la base du méplat du volant. Un commercial de chez Peugeot vous expliquera probablement que certaines teintes de sièges ou certains habillages sont réservés à la PSE mais seuls ceux qui connaissent par cœur le guide des couleurs et matières feront la différence. On est donc globalement en terrain connu avec la position de conduite assez basse de la 508 et, en point d’orgue, le Peugeot i-Cockpit et le petit volant. La sensation de cockpit de la 508 se marie parfaitement aux ambitions sportives de cette version hybride.

En bonne hybride, la 508 PSE démarre en tout électrique, question d’homologation. À ce propos, l’autonomie 100 % électrique est annoncée à 42 km mais, plutôt que de le vérifier, on va garder les piles pour plus tard. La première partie de notre parcours se fait entre les modes Hybride et Confort dont la seule différence notable est la souplesse de l’amortissement piloté (de série). Pas de surprise, l’auto est agréable, silencieuse et les transitions entre les fonctionnements électrique et hybride imperceptibles. Mais à la relance, on reste un peu sur notre faim. Vous l’entendez, l’appel du mode Sport ? Une pression sur le bouton mode Select et… voilà que la promesse PSE prend vie.

Amortissement plus ferme, direction plus lourde, réponse à l’accélérateur plus vive et sonorité (légèrement) plus évocatrice, les choses se précisent et la sportivité est enfin de la partie avec les 360 ch annoncés… bien que.

 

<< Précédent         La suite >>

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles