La GMA T.33 dans les starting-blocks

Petite sœur plus accessible de la T.50, la nouvelle supercar de Gordon Murray sera présentée le 27 janvier. Vous êtes prêt ?

La rédaction | Le 6 janvier 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Celle-là, il va falloir la surveiller. Gordon Murray a indiqué qu’il dévoilerait au monde sa prochaine supercar, la T.33, le 27 janvier. Vous êtes donc en train de lire l’annonce de l’annonce, mais au moins vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu.

Gordon Murray avait déjà expliqué que sa prochaine création ferait appel à « une version différente du V12 [de la T.50], avec d’autres matériaux, et une version différente de la boîte de vitesses. » En juillet 2021, cela sous-entendait proposer une boîte robotisée à palettes en plus d’une boîte mécanique. Il était aussi question que la T.33 soit une biplace conventionnelle au lieu d’adopter l’architecture façon McLaren F1 de la T.50, avec ses trois places et son volant central.

Aura-t-elle tout de même droit à la turbine à effet de sol ? Le V12 grimpera-t-il toujours à 12 000 tr/min ? Coûtera-t-elle vraiment moins cher que les quelque 3 millions d’euros exigés pour une T.50 ? Tant de questions se bousculent dans notre esprit.

Tout ce qu’on sait pour l’instant, c’est que Gordon Murray Automotive décrit la T.33 comme « la meilleure super-GT du monde. » Et qu’elle sera construite dans une toute nouvelle usine à Windlesham, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres.

Organisé en campus, le site comprendra aussi un studio de design, un circuit d’essai, un musée, et des espaces dédiés à la vente et à l’après-vente. Bref, le paradis.

Articles associés