Lexus LM : c’est la beauté intérieure qui compte

A l’ère des SUV, Lexus nous offre logiquement son tout premier monospace.

| Le 18 avril 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Mesdames et messieurs, regardez attentivement. Derrière cette gargantuesque grille de calandre se cache en fait un véhicule. Oui oui, une carrosserie, un moteur, des roues, un habitacle… Ce dernier réserve même quelques surprises si vous osez vous approcher suffisamment de la bête pour y entrer.

Voici donc le Lexus LM, premier monospace jamais construit par la filiale premium de Toyota. À l’heure où les SUV se vendent comme des petits pains, la décision peut surprendre. Mais on ne parle quand même pas de n’importe quel monospace familial. Alors oui, le style ne s’inscrit clairement pas dans l’air du temps et le chrome est légèrement criard, mais regardez-moi cet espace à l’arrière ! Un véritable petit salon, à mi-chemin entre la limousine et la première classe Air France.

Dans cette configuration à quatre sièges, les passagers arrière sont séparés du conduct… non, du chauffeur par un véritable mur dans lequel s’intègre un écran de télévision 26 pouces.

Effectivement, ça doit être assez agréable de regarder un film dans ces immenses fauteuils inclinables/chauffants/ventilés. Massants, aussi, pendant que vous dégustez le champagne tout droit sorti du frigo prévu à cet effet. Toute cette technologie, y compris le système audio à 19 haut-parleurs, se contrôle à l’aide d’un écran tactile.

Si vous êtes du genre sociable, il existe une configuration à sept sièges. Mais soyons honnêtes, l’habitacle perdrait tout son intérêt, et vous auriez bien du mal à trouver six passagers prêts à monter dans une telle chose pour simplement aller d’un point A à un point B.

En supposant qu’une partie de la clientèle s’intéresse à ce qu’il y a sous le capot, ce Lexus LM existera en deux motorisations. Le LM350, doté d’un V6 3,5 litres, et le LM300h, avec un quatre cylindres 2,5 litres associé à un moteur électrique. Lexus et l’hybride, c’est une longue histoire d’amour.

Le LM ayant été spécifiquement conçu pour le marché asiatique (comme ses cousins Toyota, les Alphard et Vellfire), il est peu probable qu’on ait l’occasion de le croiser en France. C’est peut-être mieux pour nos yeux. En attendant, il a toute sa place dans notre top 9 des grilles de calandre maousses.

Articles associés