L’hypercar électrique de Pininfarina s’appellera Battista

La première voiture 100% Pininfarina prendra le prénom du père fondateur.

La rédaction | Le 11 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

C’est le genre de chose qui peut facilement tourner au casse-tête. Comment baptiser une hypercar 100% électrique de 2 000 ch conçue par le bureau de design le plus célèbre du monde, qui approche le siècle d’existence ? Un truc anglo-futuriste qui claque ? Quelque chose de sobre avec une initiale et un chiffre (son nom de code était PF0) ?

Non, faites les choses simplement : donnez lui le nom du fondateur. La PF0 s’appellera donc finalement Battista. En revanche, il est trop tôt pour voir à quoi le modèle définitif ressemble. Seules une poignée de personnes dans le monde le savent. Il faudra attendre le prochain salon de Genève au mois de mars, mais pour le reste, vous en savez sans doute déjà autant que nous sur l’ex PF0.

Il s’agit de la première production Automobili Pininfarina, une entreprise créée pour réaliser le rêve de toujours de Battista : développer, construire et commercialiser une voiture de route 100% maison. Même si lui et son fils Sergio ont dessiné des autos pour de nombreuses marques dans leur carrière, jamais il n’ont produit la leur.

Cette tâche reviendra à Paolo, le petit-fils de Battista. Et il ne compte pas faire les choses à moitié. « Cette hypercar offrira des performances hors normes, une technologie de pointe et bien sûr des lignes élégantes, explique-t-il. Pour moi, le nom Battista s’imposait. Son rêve est en train de devenir réalité aujourd’hui, tandis que nous faisons le lien entre notre glorieux passé et le futur de l’automobile. »

Les quatre moteurs d’origine Rimac développent un total de 1 926 ch et 2 300 Nm. Ce qui se traduit par un 0 à 100 km/h en moins de 2 s, et une vitesse de pointe supérieure à 400 km/h. Mamma mia.

Automobili Pininfarina table sur environ 500 km d’autonomie, et un tarif compris entre 2 et 2,5 millions de dollars. Seules 150 voitures seront construites, dont 50 pour les Etats-Unis, 50 pour l’Europe et 50 pour le Moyen-Orient et l’Asie. Un conseil, manifestez-vous si vous êtes intéressé, parce qu’une bonne partie de ces autos ont déjà trouvé preneur.

C’est une somme, c’est certain, mais outre ses performances, la Battista aura de l’allure. « Mon grand-père avait coutume de dire que nos voitures sont façonnées par le vent, avait dit Paolo à nos confrères de Top Gear UK le mois dernier. Il était par exemple fasciné par la forme que prenaient la neige et la glace sous l’effet du vent.Nous nous devions de faire honneur à ses idéaux de souplesse, de fluidité et d’aérodynamisme, et la voiture que nous sommes en train de concevoir est parfaitement conforme à cette vision. »

Articles associés