TOP GEAR TOP 9 : Voitures de course homologuées pour la route

Parce que quoi de mieux qu'une voiture de course pour aller faire ses courses ?

| Le 19 avril 2019 |

1

Yamaha OX99-11

Oui, on déjà fait plus percutant comme nom de baptême. Mais la plupart des F1 ont, elles aussi, un nom piqué à une machine à laver : MP4/4, FW16, W09 EQ Power+… Alors arrêtez de regarder cet écran avec des sourcils en accent circonflexe et entrons dans le vif du sujet. Comme la plupart des ‘F1 de la route’, l’OX99 est un engin à mi-chemin entre la tête de gondole et le vaisseau amiral. En 1992, Yamaha qui était déjà motoriste en F1 depuis quatre ans, s’est dit que construire une voiture de route célébrant son engagement dans cette discipline serait une bonne idée. Si les gros phares et les petites roues trahissent son âge, cette supercar était incroyablement avant-gardiste avec ses deux places en tandem et son volant central, sa carrosserie entièrement pensée pour générer de l’appui aérodynamique et le même V12 6,0 l qu’en F1, dégonflé à 400 ch et capable de tourner à 10 000 tr/min ancré directement sur son châssis carbone. Son chant était divin mais son développement fut un enfer. La crise financière qui toucha le Japon pile au même moment poussa finalement Yamaha à abandonner le projet.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés