Ça y est, la version finale de la Cupra Born est arrivée

Votre Born pourra afficher entre 150 et 230 ch, entre 340 et 540 km d’autonomie, mais toujours avec ce look très TRÈS réussi

| Le 26 mai 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Voici donc la version finalisée de la Cupra Born. La première Cupra 100% électrique et, à priori, la première compacte sportive 100% électrique.

Vous pensiez (comme nous) qu’électricité rimait avec simplicité… perdu. Il est vrai que jusqu’à maintenant, les productions électriques avaient au moins le bon goût d’être proposées avec un seul niveau de puissance, voire deux pour les plus geek. Un peu à la façon d’un téléphone portable qui vous permet de choisir la couleur et, parfois, la taille de la mémoire. Mais pour sa première création à piles, Cupra a décider de compliquer un peu les choses, peut-être pour faire plus « ancien monde »…

La gamme débute par une première version V qui, sur le papier au moins, n’a pas la fibre sportive qu’on attend d’une Cupra. La batterie de 45 kWh promet 340km d’autonomie mais avec « seulement » 150ch et 310Nm pour pousser tout ça (toutes les Born sont des propulsions avec un seul moteur sur l’essieu arrière pour le moment), le 0 à 100km/h demande 8,9 secondes. Vous pouvez également avoir une autre version V, avec une batterie de 58kWh cette fois, pour 420km d’autonomie et 204ch (310Nm). C’est mieux, mais c’est pas tout.

Au-dessus de la version V, on trouve la version VZ qui, grâce à un overboost astucieusement baptisé e-boost, apporte une poignée de chevaux pour passer de 204 à 230ch au kickdown ou en permanence en mode Cupra. Avec la batterie 58kWh, la Born VZ annonce 420km d’autonomie et un 0 à 100km/h en 6,6 secondes. Mais c’est toujours pas tout ! Car la VZ est également proposée avec une batterie 77kWh. Grâce à elle l’autonomie atteint le chiffre impressionnant de 540km. Elle vous fait aussi perdre 0,4s. sur le 0 à 100km/h à cause de son surpoids mais elle vous donne accès à la charge rapide 125kW qui promet de récupérer jusqu’à 100km en 7 minutes.

Comme sa cousine ID.3, la Born est équipée de suspensions de type McPherson à l’avant et d’un système multi-points à l’arrière, et la suspension adaptative en option (comme elle le sera bientôt sur la VW) abaisse la caisse de 50mm à l’avant et 10mm à l’arrière. Vous pourrez compter sur quatre modes de conduite : Range (autonomie maximum), Confort, Individuel et le pré-cité et inévitable mode Cupra. Vous devriez également pouvoir profiter d’un ESC Sport autorisant un poil de glisse. Toujours un écho de l’ancien monde… ?

La structure aluminium qui accueille la batterie est directement boulonnée à la plateforme MEB pour accroitre la rigidité et Cupra annonce que la Born bénéficiera du centre de gravité très bas typique des voitures électriques ainsi que d’une répartition des masses « presque parfaite » de 50/50. La Born est également équipée d’un différentiel chargé de répartir le couple aux roues arrière tandis que la direction à assistance électrique progressive assurera un touché de route sportif.

À l’intérieur, comme prévu, c’est très semblable à l’ID.3. Presque tout est commandable via l’écran central de 12” ou par commande vocale (je abla pas espagnol du tout pero la Born understands Francese…) et l’affichage tête haute et sa réalité augmentée à effet wahou son bien là. Et vous avez vu ces sièges baquet ?!? En série, pas de cuir mais du Sequal, un matériau fait à partir du recyclage de plastiques repêchés dans les océans. Et en option me demanderez-vous ? Toujours pas de cuir mais du Dinamica, un autre matériau fait à partir de recyclage, mais de t-shirt et de bouteilles plastiques cette fois. ET, globalement, Cupra promet que chaque Born sera livrée neutre en carbone.

Physiquement, on ne peut pas dire que la surprise soit grande vue la proximité avec le concept ElBorn, mais on ne peut que saluer le boulot des designers qui ont su sortir un design aussi suggestif juste en rhabillant une ID.3 au look pour le moins conventionnel.

 

 

 

Articles associés