Infiniti jette l’éponge en Europe de l’Ouest

Quand ça veut pas, ça veut pas

La rédaction | Le 13 mars 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

C’est officiel, Infiniti ne commercialisera plus de voitures en Europe de l’Ouest à partir de 2020, pour mieux se concentrer sur l’Amérique du Nord et la Chine.

En d’autres termes, la production des Q30 et QX30, actuellement construites en Angleterre à Sunderland, cessera dans le courant de l’année. Infiniti promet de « s’efforce[r] de trouver des opportunités alternatives pour tous les employés touchés » et d’apporter à son réseau « le soutien et les services nécessaires pour assurer une transition en douceur. » Touchons du bois.

Ce renoncement intervient dans le cadre d’un vaste plan de restructuration qui n’aura pas de conséquences sur les marchés d’Europe de l’Est, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Océanie. D’ici 2021, la gamme se composera intégralement de véhicules hybrides et électriques.

La marque annonce aussi qu’elle mettra l’accent sur les SUV aux Etats-Unis, où elle est infiniment mieux implantée que de ce côté-ci de l’Atlantique. En Chine, cinq nouveautés seront lancées au cours des cinq prochaines années. Objectif : devenir « l’une des marques leaders du segment premium. »

Une conclusion triste mais logique pour l’aventure européenne d’Infiniti : en une décennie de présence sur le Vieux Continent, la filiale premium de Nissan n’a jamais réussi à exister face à Mercedes, BMW ou Audi, et ses chiffres étaient en chute libre ces dernières années faute de réseau, de communication et de nouveautés fraîches. En 2018, Infiniti n’a ainsi immatriculé que 945 voitures en France (- 52 % par rapport à 2017, sur un marché à + 3 %). C’est soixante-dix fois fois moins que Mercedes mais aussi six fois moins que Lexus, qui a fait son trou tant bien que mal à coup d’hybrides.

Articles associés

Plus d'articles