La KTM X-Bow GT2 arrive sur la route

KTM planche sur une version routière de sa X-Bow GT2. Imaginez une Dallara Stradale à l'autrichienne, avec un 5 cylindres Audi dans le dos... Miam

La rédaction | Le 24 janvier 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous avez sous les yeux les premières photos de l’imminente déclinaison routière de la KTM X-Bow GT2, qui s’appellera… KTM X-Bow GT2.

Elle portera donc le même nom que la voiture de course qui a fait ses débuts en compétition l’an passé. KTM n’a rien dévoilé de plus que les photos de ce prototype, encore largement camouflé. Celui-ci va maintenant s’engager dans la phase des essais sur circuit et sur route, ainsi que les crash-tests, en Europe cette année.

La R&D « étendue » sera menée conjointement avec l’équipe de course, promet la marque autrichienne. La voiture sera toujours animée par le cinq-cylindres 2.5 turbo Audi en position centrale arrière, dont vous avez peut-être entendu parler sous le capot de la RS3 ou du TT RS. Rappelons que la X-Bow tout court se sert elle aussi à Ingolstadt mais se contente d’un quatre-cylindres 2.0 (360 ch tout de même en version RR).

On ignore encore quelles seront ses caractéristiques ici. Sur la X-Bow GT2 de course, il développe pas moins de 600 ch, soit 50 % de plus que chez Audi en sortie d’usine. Sera-t-il aussi vigoureux sur la GT2 « Stradale » ? On verra bien. Il sera en tout cas couplé à une boîte séquentielle à sept rapports (contre six sur la voiture de course) et à un différentiel à glissement limité.

KTM promet aussi un poids plume. Et même si la GT2 routière s’avère plus lourde que la pistarde, compte tenu des 1 048 kg de cette dernière sur la balance, il y a de la marge. En dessous, on retrouvera la même structure monocoque en fibre de carbone éprouvée depuis 2008 sur l’étonnante X-Bow, ici enrobée dans une carrosserie faisant elle aussi la part belle au carbone. Notez l’aileron en col de cygne pour rendre jalouse la 992 GT3.

De quoi faire d’ores et déjà de la KTM X-Bow GT2 une des prétendantes les plus sérieuses au titre de pistarde de l’année. On vous tient au jus.

 

Articles associés