Sébastien Loeb signe chez Hyundai

Le nonuple champion du monde délaisse PSA pour un programme partiel au volant de l’i20 WRC.

La rédaction | Le 13 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Sébastien Loeb ne pense pas à la retraite. Mais alors pas du tout. Après avoir quitté le WRC en 2012 au sommet de sa gloire avec neuf titres consécutifs, puis joué les premiers rôles à Pikes Peak, en WTCC et en rallycross (pour ne pas parler de ses incursions en endurance avec son écurie privée), le voilà qui revient à son cœur de métier avec Hyundai en 2019.

À 44 ans, l’Alsacien avait pris la température en 2018 sur trois épreuves avec Citroën, son ancien employeur. Résultat : des temps scratch comme s’il en pleuvait et une victoire en Catalogne, alors que les pilotes officiels Mads Ostberg et Craig Breen ont péniblement signé 4 podiums sur le reste de la saison.

Comme un petit goût de reviens-y… Mais cette fois, ce ne sera pas avec Citroën. C’est au volant de la Hyundai i20, triple vice-championne en titre, que Sébastien Loeb disputera six rallyes en 2019 avec son inséparable copilote Daniel Elena. Pour un dixième titre, c’est râpé. En revanche, il sera bien évidemment question d’écoeurer les petits jeunes et d’ajouter quelques trophées sur des étagères déjà à deux doigts de l’implosion (79 victoires, ça pèse).

« Remporter le rallye d’Espagne m’a redonné envie de courir au plus haut niveau du WRC, explique-t-il. Rejoindre Hyundai sera un nouveau challenge pour nous, et nous sommes impatients de nous y attaquer. J’ai été impressionné par le savoir-faire de l’équipe et sa détermination. »

Au retour du Dakar, Sébastien Loeb attaquera tranquillement avec une petite mise en jambes sur une épreuve de seconde zone qu’on appelle le Monte-Carlo. Il tentera d’y signer une huitième victoire (!) afin d’y reprendre une longueur d’avance sur Sébastien Ogier (6 victoires en terre monégasque, re- ! et cocorico). Les cinq autres épreuves dont Loeb prendra le départ n’ont pas encore été annoncées.

Pour les fans de Sébastien Loeb et de rallye en général, c’est une sacrée bonne nouvelle. Pour ses coéquipiers Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen, peut-être moins…

Articles associés

Plus d'articles