Admirez la Lotus Emira GT4 en action

À peine présentée, la Lotus Emira GT4 est déjà en rupture de stock. Rien qui empêche de se rincer l’œil sur les premières photos de l'Emira de course...

La rédaction | Le 7 mai 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Apparemment, le monde du sport automobile a confiance dans le potentiel de la nouvelle Lotus Emira GT4. En effet, c’est la première fois qu’on la découvre sur des photos officielles, mais on apprend par la même occasion que Lotus a déjà vendu la totalité de la première année de production.

Bref rappel des faits : en septembre 2021, Lotus avait annoncé l’engagement de sa nouvelle Emira en compétition. L’Emira GT4 utilise le même V6 3.5 compressé que la version routière (déjà à l’essai ici), mais les 400 ch (à moduler en fonction de la balance of performance) passent ici aux roues arrière via une boîte séquentielle X-Trac à six rapports.

Le réservoir grossit quant à lui à 96 l, tandis que le freinage est renforcé et qu’un arceau-cage vient protéger l’habitacle. La suspension adopte des ressorts Bilstein et des amortisseurs Öhlins réglables. Et vous aurez noté l’apparition d’un aileron en col de cygne qui va comme un gant à la dernière Lotus thermique de l’histoire.

Tout ceci suit bien sûr à la lettre le règlement GT4. Selon Lotus, l’Emira de course pèse 1 300 kg  à sec, une masse elle aussi susceptible de varier selon les aléas de la BoP. Pour développer la voiture, la nouvelle entité Lotus Advanced Performance s’est associée à RML Group, écurie britannique qui a fait ses preuves en supertourisme et en endurance.

Vendue 165 000 £ hors taxe soit 193 000 €, l’Emira GT4 a été présentée à Hethel en petit comité. Une poignée de VIP a même eu droit à un baptême en passager, avec le metteur au point maison Gavan Kershaw au volant.

Rincez-vous l’œil sur l’Emira GT4 dans la galerie ci-dessus, avec en guest star à la fin une barquette Type 30 à V8 Ford des années 60.

Articles associés