La Milivié 1 est une Coccinelle restomod à 570 000 €

La voiture du peuple, qu'ils disaient...

La rédaction | Le 22 juin 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

On nous dit que cette voiture s’appelle Milivié 1, et qu’il s’agit d’abord d’un restomod sur base de Volkswagen Coccinelle. Jusque là, tout va bien.

C’est quand on lit le prix qu’on commence à tiquer : à partir de 570 000 €. Si, si, sérieusement, c’est ce qu’indique le communiqué.

Cette voiture est la création d’un certain Jonathan Engler, qui a établi son entreprise à Leipzig. On nous décrit ce jeune Allemand comme « un ingénieur-artiste actif et innovant » qui souhaite « célébrer les icônes allemandes d’autrefois et les modifier subtilement à de nouveaux standards inimaginables. »

La Milivié 1 sera construite à seulement 22 exemplaires, annonce-t-il, un pour chaque million de Coccinelle produites. Elle prendra pour base une version 1303. Chaque voiture nécessitera plus d’un millier d’heures de travail, et ne partagera presque plus aucune pièce avec la donneuse, sinon « la partie monocoque métallique de la structure, et le plancher. » Et encore, « même ces éléments sont profondément modifiés par rapport à la voiture d’origine. »

Le moteur est un 4 cylindres à plat 2,28 l, relié à une boîte PDK de Porsche 911. On ne connaît pas sa puissance. Côté style, Millivié ne jure là aussi que par Porsche. Parmi leurs influences, ils citent en effet pèle-mêle la 904, la 935, la 956, la 964, la Type 64, la 718 RSK, la 356 Gmünd Coupé et la RS Spyder. Ce qui fait beaucoup de name dropping pour une si petite voiture, on en conviendra. Si vous arrivez à toutes les retrouver sur les images, prévenez-nous.

L’ensemble repose sur une suspension intégralement nouvelle et des ressorts sur mesure, avec des freins de compétition. La moindre des choses à ce prix. Les jantes sont des 19 pouces en aluminium. À bord, on trouve deux écrans 12,3 pouces en une seule dalle, l’un pour l’instrumentation, l’autre pour l’infodivertissement. Enfin, on trouverait, puisqu’on n’a pour l’instant que des dessins pour illustrer tout ça. Il n’y aura pour ainsi dire aucun bouton là-dedans, précise Milivié – ils ont l’air d’en être fiers – mais les occupants profiteront de quatre baquets individuels.

Selon l’entreprise, la première livraison aura lieu en juillet 2023, et la production s’étalera jusqu’en 2025. Mais s’ils tiennent ce calendrier, on veut bien manger notre écran.

On vous tiendra au courant. Du moins, si nécessaire…

 

Articles associés