Aston Martin passe à l’électrique avec la Rapide E

L'Aston Martin Rapide troque son traditionnel V12 pour un moteur électrique. Résultat ? 610 chevaux.

Valentin Langard | Le 16 avril 2019 |

Et un de plus ! Après d’innombrables concepts sous son propre blason ou sous celui de Lagonda, Aston Martin franchit enfin le cap et lance son premier véhicule électrique de série. C’est l’élégante carrosserie de la Rapide qui a été choisie pour l’exercice. Mesdames et messieurs : l’Aston Martin Rapide E.

Rien de bien dépaysant donc à première vue, si ce n’est une nouvelle calandre, un diffuseur arrière plus large et de nouvelles jantes. Ce sont vos oreilles qui risquent d’être légèrement décontenancées : adieu le V12 de 5,9 litres, remplacé (avec la boîte et le réservoir) par une batterie réalisée sur mesure et délicatement enrobée de fibre de carbone et de Kevlar, rien que ça. On parle ici de plus de 5 600 cellules lithium-ion, pour 800 V et 65 kWh. Un système conçu en collaboration avec Williams Advanced Engineering et dont Aston vante déjà les caractéristiques, notamment la capacité de recharge rapide (selon le type de chargeur, comptez environ entre 40 et 60 minutes pour récupérer toute l’autonomie).

Et la vitesse alors ? Rassurez-vous, Aston Martin annonce 610 ch et 950 Nm, délivrés intégralement aux roues arrière par deux moteurs électriques. Toujours dans les chiffres, le 0 à 100 sera expédié en moins de 4 secondes, pour 250 km/h en vitesse de pointe. Trois modes de conduite seront au rendez-vous : GT, Sport et Sport+, dont vous pourrez profiter au mieux grâce au différentiel à glissement limité et aux nouveaux réglages de ressorts et d’amortisseurs.

Mieux encore, Aston promet que sa nouvelle architecture de batterie permettra de délivrer la puissance sans faiblesse ni surchauffe. De quoi réaliser au moins un tour rapide sur le Nürburgring, promet Aston. Reste que la Rapide E aura du mal à y disputer une course d’endurance avec ses 320 kilomètres d’autonomie.

L’habitacle de la Rapide E ne connaît aucune révolution, surtout comparé à ce qui se passe sous le capot. La principale nouveauté réside dans l’apparition d’une instrumentation numérique et de quelques touches de carbone.

Si vous êtes convaincus, dépêchez-vous ! Les commandes sont déjà ouvertes, et seulement 155 exemplaires seront produits. Le prix ? Il n’est pour l’heure révélé que sur demande…

Articles associés

Plus d'articles