L’Aston Martin Valkyrie est encore plus belle sur la route

Après la phase de tests sur circuit, l'Aston Martin Valkyrie et ses 1 176 ch s'aventurent maintenant sur la route, au milieu des vraies gens

La rédaction | Le 18 mars 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

C’est sûr, quand on va la croiser (si un jour on a cette chance, avec 150 exemplaires sur la planète), on va s’en souvenir. Si l’Aston Martin Valkyrie pouvait paraître encore trop irréelle jusqu’à présent pour s’attarder vraiment dessus – une hypercar avec un V12 hybride de 1 176 ch capable de monter à 11 000 tr/min, pensée avant tout pour la piste – la voir en action sur la route, dans le trafic avec le commun des mortels, la rend un peu plus tangible.

Et d’autant plus spectaculaire, aussi. Comme si des extraterrestres en Sparco étaient venus faire une reconnaissance sur les petites départementales anglaises à bord de leur vaisseau de reconnaissance. La Valkyrie est toujours aussi impressionnante sur les vues de trois quarts arrière, avec sa carrosserie évidée de partout et son diffuseur hypertrophié qui promet de faire de la moindre marche arrière une aventure financièrement périlleuse.

« Je reconnais cette route, a dit notre collègue Tom Harrison en découvrant ces photos. Ce n’est pas celle que j’aurais choisie pour rouler en Valkyrie. » C’est étroit, c’est mal pavé, on n’a pas envie d’y envoyer un délicat pur-sang au casse-pipe. C’est pour ça que le message est clair : la Valkyrie est aussi une vraie voiture de route, pas seulement une bête de track days pour ultrariches qui ne mettrait le museau hors de son box ou des paddocks qu’une fois l’an pour un cars & coffee. Même si c’est sans doute ce qui l’attend chez la plupart de ses futurs propriétaires…

« Après des essais sur circuit concluants, la Valkyrie a emprunté les routes des environs de Silverstone, explique la marque. L’équipe d’Aston Martin et Red Bull Adanced Technologies va maintenant s’atteler aux essais en conditions réelles pour se rapprocher encore des premières livraisons. »

Si vous faites partie des heureux élus qui attendent une de ces livraisons, nous vous serions extrêmement reconnaissants de ne pas remiser définitivement votre Valkyrie dans un garage climatisé, et de la conduire sur route ouverte pour en faire profiter un peu le reste du monde. En revanche, on ne vous en voudrait pas si la plaque d’immatriculation avant devait passer le reste de son existence dans la boîte à gants (« Désolé, M’sieur l’agent, elle vient de tomber »).

Articles associés

Plus d'articles