Le guide Top Gear de la conduite sur neige

Suivez nos conseils et ça va bien se passer

La rédaction | Le 30 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Aussi incroyable que cela puisse paraître à la fin d’un mois de janvier, il neige. Et avec les flocons ont débarqué tous les experts de la conduite hivernale avec la même litanie de conseils : ralentissez, anticipez, augmentez les distances de sécurité, ne sortez pas en pneus slicks, etc.

Bref, du bon sens. Mais comme tout le monde y est allé de son cours accéléré, voici les suggestions de Top Gear pour affronter la route dans ces conditions hostiles.

1. Restez chez vous

Sérieusement. Si tout dehors n’est plus que neige et verglas, ne vous embêtez pas à conduire. Augmentez le chauffage, faites-vous un chocolat chaud, prenez un bon bouquin. Votre travail n’est pas si important que ça. D’ailleurs, vous ne manquerez à personne. Bon, si vous êtes neurochirurgien, il faudra peut-être envisager de sortir quand même. Dans ce cas…

2. Faites-vous conduire par un pilote de rallye finlandais

Vous aurez beau lire tout ce que vous voulez à propos de la conduite sur la neige, jamais vous n’approcherez le dixième de la maîtrise du rallyman finlandais moyen. Les Finlandais ont ça dans le sang. Ils n’ont peur ni de la neige, ni du verglas, ni des élans, ni des blancs dans la conversation.

Si vous n’avez pas de Finlandais sous la main, un Suédois ou un Norvégien pourront faire l’affaire. Sinon…

3. Achetez un Technoimpulse Rocket Z

Certains experts autoproclamés vous assureront qu’avec un bon train de pneus hiver, votre Twingo traverserait la toundra sibérienne. C’est faux. Oui, les pneus hiver sont une bénédiction dans les conditions ad hoc, non, ils ne feront pas de votre brave citadine un monster truck islandais.

Si vraiment vous voulez être assuré de venir à bout de n’importe quelle tempête de neige, il vous faudra quelque chose d’un peu plus adapté. Top Gear se permet de vous suggérer le Technoimpulse Rocket Z, un 4×4 russe à moteur central arrière absolument inarrêtable. Ou mieux, un Adventure Truck, peut-être un poil moins badass mais avec une cabine douillette à l’arrière si vous voulez faire une pause café ou une sieste dans le blizzard.

Et si vous êtes limité par une bête question de budget, le Suzuki Jimny ou la Fiat Panda 4×4 vous tendent les bras. Ou alors…

4. Déménagez quelque part où il fait plus chaud

Une solution à laquelle on pense trop rarement, alors que c’est indéniablement la plus efficace. Partez pour un pays où les hivers sont plus doux, voire où il n’y a pas d’hiver du tout. En plus, au Mozambique, vous pourrez habiter un hôtel particulier au prix d’une place de parking à Paris. Et si c’est trop loin de chez vous…

5. Déménagez quelque part où il fait plus froid

On y pense encore moins mais c’est beaucoup plus intelligent que ça en a l’air. Voyez-vous, le problème sur la majeure partie de l’Hexagone, ce n’est pas qu’il neige. C‘est qu’il neige exceptionnellement et que nous ne sommes pas habitués, d’où le chaos à chaque fois que ça arrive.

Alors qu’en Laponie, ça ne leur fait ni chaud, ni chaud. Il neige tout l’hiver, et pas seulement. Au-delà du cercle polaire, ils n’appellent pas ça « conduire sur la neige ». Ils appellent juste ça « conduire ».

6. Portez des vêtements adaptés

Les manuels de conduite hivernale dignes de ce nom vous intimeront tous de ne pas quitter votre foyer sans vous emmitoufler à la Mike Horn, au cas où vous seriez bloqué sur la N118 et où vous devriez construire un igloo au pied du rail de sécurité pour espérer survivre à la nuit glaciale et aux assauts des loups de la forêt de Meudon.

Top Gear vous recommanderait plutôt un pyjama, une bonne robe de chambre et des charentaises fourrées. Parce qu’on en revient toujours au meilleur conseil…

7. Franchement, ne conduisez pas

Vous avez un stock de pâtes dans le placard ? Vous avez du wifi ? Vous avez un Scrabble ? Alors attendez que ça passe.

Articles associés

Plus d'articles