Le Suzuki Jimny Liberty Walk rencontre son père spirituel

Photo de famille avec le grand méchant Mercedes Classe G

La rédaction | Le 10 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Contre toute attente, le cobaye préféré des préparateurs en cette année 2019 ne semble pas être le monstrueux Rolls-Royce Cullinan, ni le nouveau Mercedes Classe G (laissons-leur un peu de temps).

Non, c’est une voiture si petite qu’elle tiendrait dans le porte-gobelet de la Rolls : l’adorable Suzuki Jimny, qui vient par exemple de passer entre les mains du préparateur japonais Liberty Walk pour devenir le « G Mini » (calembour subtil).

Il s’agit tout simplement d’une réplique à l’échelle 1:2 de l’interprétation maison du Mercedes-AMG G 63. Calandre à deux barrettes ? Check. Jantes noires à sept doubles branches ? Check. Roue de secours sur le hayon avec protection chromée ? Check. C’est à s’y méprendre…

Ce qu’il y a de bien avec cette prépa, c’est qu’elle n’éclipse pas la personnalité du Jimny. D’ailleurs, il n’a rien d’une caricature, contrairement au Classe G avec ses jantes démesurées. Et il sera à sa place aussi bien à l’assaut du Mont Fuji que dans les quartiers chics de Tokyo.

Une seule chose manque à ce G Mini : où sont les triples sorties d’échappement latérales ? Liberty Walk, qu’est-ce que c’est que ce travail, hmm ?

Articles associés

Plus d'articles