Encore trop gentille l’Audi A1 ? L’Audi 1of1 de Abt et ses 400ch sont la solution.

Oui mais, cette Audi A1 de 400ch n’est pas pour vous !

Cédrik André | Le 2 octobre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Sauf si vous êtes pilote de Formula E et que « papounet » est à la fois patron d’un des plus importants préparateurs Audi au monde et partenaire d’Audi en championnat Formula E dans une écurie qui porte son nom et… le vôtre puisque c’est « votre » écurie.

Bon, chez Abt, les kits larges, ils savent faire. Donc oui, cette A1 a pris des hanches (ses ailes ont un p’tit goût de Mini John Cooper Works GP, nan ?) et a gagné en méchanceté. Beaucoup ! Tout le projet a été initié et suivi par Daniel Abt, fils du fondateur du préparateur éponyme donc, et pilote de l’écurie de Formula E Audi Abt Shaeffler. Oui, ça doit aider un chouïa. Un projet qui, nous dit-on, a demandé « toute l’expertise technique et le savoir-faire de la société Abt ».

Expertise technique, savoir-faire, pilote de Formula E… Si vous mettez tout ça dans une gosse boîte et que vous secouez bien fort, vous en arriverez à la même conclusion que nous. Ce projet 1of1 n’est pas qu’esthétique et il devrait y avoir une grosse centrale électrique là-dessous. Perdu ! À moitié.

Non, il ne s’agit pas que d’un gros kit carrosserie. En revanche, point de moteur à piles mais un bon « vieux » bloc essence 2.0 TFSI piqué à un Audi TT Cup. Et histoire d’être complet, Daniel a décidé de ne pas se contenter des 310 ch – 340 avec overboost – offerts. Une légère reprog’ a donc permis de pousser le bouilleur à un joli 400 ch.

De l’avis même de Daniel dans cette vidéo « C’est plus que suffisant » et on est tentés de le croire… Il y a également une ligne complète qui se termine en deux sorties de 114mm et nous promet « un son incroyable ».

L’ensemble est posé sur des suspensions H&R et ce sont des pneus Michelin spécifiques qui ont la lourde tâche de passer toute la puissance au sol. À l’intérieur, Daniel s’est lâché à grands coups de cuir et d’alcantara partout et la banquette arrière a laissé la place à une arceau-cage. Quant à l’extérieur, la déco géométrique qui vient recouvrir les ailes, le diffuseur, le baquet, le bouclier avant, et tout un tas d’éléments carbone, est l’œuvre de Erik Aleksandjan à qui l’ont doit également la déco de l’Audi RS6 de Jon Olsson.

« C’était le plus gros projet 2019 pour nous, il nous a demandé beaucoup d’investissement » nous dit Daniel. Un investissement payant. Pas franchement discret pour aller faire les courses… mais payant.

Articles associés

Plus d'articles