Porsche Taycan Cross Turismo

Pourquoi le Porsche Taycan Cross Turismo est notre voiture électrique de l'année ? Réponse sur la route... et ailleurs !

Cédrik André | Le 12 mai 2021 |

Note
globale

9
10

Modèle

Porsche Taycan Cross Turismo
À partir de 96 454 €

 

Porsche Taycan Turbo S Cross Turismo
À partir de 191 374 €

Moteur

625 ch (761 ch avec overboost)
1 050 Nm (avec launch control)

Conso

26,4 kWh/100km

Performances

0 à 100 km/h en 2,9s.
250 km/h

Poids

2 320 kg

Verdict

Le Porsche Taycan a redéfini les règles sur route, il veut maintenant faire pareil… partout ailleurs.

Après avoir apprécié la douceur, le silence et le confort extrême du Cross Turismo sur route, nous nous sommes rendus au cœur du Pays de Galle, sur l’une des étapes du Championnat du Monde des Rallyes, Sweet Lamb. Et il m’a complètement bluffé. Un crossover électrique ne devrait pas être capable de faire ce que celui-ci a fait sur une spéciale de rallye en gravier. Contrôle de stabilité désactivé Je pouvais jouer avec les freins pour le faire glisser dans les virages. Il semblait glisser sur la surface, tout en trouvant trouver une formidable traction avec ses Pirelli P Zero. Nan mais allô quoi… des P Zero ! pas des pneus sculptés pour la boue ou le gravier.

Le problème avec l’électrique, c’est qu’on ne sait pas quelle puissance on envoie aux roues, surtout quand elles glissent, des infos qu’on a habituellement avec un moteur thermique. Mais à part ça, le Cross Turismo avait des performances dignes d’une vraie voiture de rallye.

Essai-Porsche-Tayacan-Cross-Turismo

Vous trouvez qu’on est allé un peu loin ? Pas faux. Appelons ça… de la recherche avancée. Disons qu’on l’a fait pour que vous n’ayez pas à le faire. On a passé la journée à faire des ronds dans les graviers tant qu’il restait de la batterie avant d’aller se recharger sur une borne rapide 50kW à quelques dizaines de kilomètres. Mis à part un joli éclat dans une des protections derrière une rue et quelques griffures sur les jantes, il en est sorti indemne. Toute une journée de chocs violents, d’éclats d’ardoise volants, de roues en l’air, de patinage et il est rentré aussi sereinement qu’il était venu. Plus vite même. Je l’ai laissé branché 20 minutes de plus que nécessaire pour pouvoir faire les 150 km du retour à mon rythme sans arrière-pensée. C’est simple, il semble surdimensionné quelle que soit l’utilisation que vous en faites.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles