Volkswagen T-Roc R

Quand on met le moteur de la Golf R dans un T-Roc, ça donne... exactement ce qu'on imagine

Greg POTTS • Niels de GEYER | Le 21 octobre 2019 |

Note
globale

7
10

Modèle

Volkswagen T-Roc R

À partir de 45 500 €

Moteur

4 cylindres essence turbo, 1 984 cm3, 300 ch, 400 Nm, BVR7, intégrale

Conso

7,5 l/100 km
161 g/km CO2

Performances

0 à 100 km/h en 4,8 s
Vitesse maxi : 250 km/h

Poids

1575 kg

Verdict

Une Golf R haute sur pattes très réussie dans le genre. Tout dépend donc si vous aimez les SUV sportifs…

Au volant

Volkswagen aurait pu se contenter de farcir un T-Roc avec les organes d’une Golf R et prier pour que tout se passe bien. Rassurez-vous, la marque semble réellement avoir pris le temps de mettre au point le T-Roc R, dont une bonne partie sur le Nürburgring. Même si Jost Capito, patron de Volkswagen R, nous assure que les routes de la région de l’Eifel ont eu au moins autant d’importance dans le développement de l’auto.

Commençons par ce qui n’a presque pas changé, le moteur. Ce 2.0 Volkswagen n’a plus rien à prouver. 300 ch, c’est bien assez sous le capot d’un SUV compact de 1 575 kg, et le couple de 400 Nm disponible dès 2 000 tr/min autorise des relances en souplesse sur les routes les plus sinueuses. Et si vous préférez jouer des palettes au volant, la boîte répond plutôt mieux que chez la concurrence.

La présence du launch control autorise un 0 à 100 km/h en 4,8 s, tandis que la vitesse de pointe est annoncée à 250 km/h. Cette dernière n’est pas bridée électroniquement comme sur la Golf R. C’est ce qu’on obtient avec l’embonpoint du T-Roc, sa prise au vent et son étagement de boîte légèrement raccourci.

Sur les routes sinueuses susdites, la direction se montre agréablement directe et la transmission intégrale offre une stabilité sécurisante, surtout avec un centre de gravité plus haut que sur une berline ou un break. Le T-Roc R laisse cependant l’impression d’être réglé plus sage que la Golf, avec une répartition du couple privilégiant davantage le train avant. Sa clientèle cible ne devrait rien trouver à y redire.

Le plus remarquable sur ce SUV est peut-être l’amortissement piloté (optionnel). Lorsqu’il en est équipé, le T-Roc est supportable en ville. Pas moelleux, attention, mais même avec les jantes 19 pouces il n’est pas cassant. En passant en mode Normal (qui aurait pu s’appeler Sport, selon Capito) ou Race, la suspension se raffermit et le roulis est réduit au minimum. Suffisamment pour donner envie de se lâcher dans quelques épingles, ce qui ne nous arrive pas tous les jours au volant d’un SUV. Les gros freins issus de la Golf R Pack Performance permettent de s’exécuter sans arrière-pensée.

De là à vous détourner d’une Golf R ? Probablement pas, mais Volkswagen a tout de même fait les choses comme il faut.

C’EST QUOI ? << Précédent         La suite >> À BORD

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles