La seule et unique Ferrari Enzo blanche est à vendre

Seules 20 Enzo ont quitté les chaînes dans une couleur non standard. Celle-ci est la seule blanche

La rédaction | Le 20 juin 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Le yéti, le monstre du Loch Ness, la Ferrari Enzo blanche. Beaucoup prétendent les avoir vus, personne n’a jamais pu prouver leur existence. Jusqu’à maintenant.

Hélas, personne n’a encore trouvé d’humanoïde dans l’Himalaya ni de dinosaure aquatique en Écosse. Mais l’unique Ferrari Enzo blanche de la production, dont vous pouvez admirer les photos façon Miami Vice ci-dessus, sera vendue aux enchères par RM Sotheby’s le 29 juin prochain.

Celle que le courtier décrit comme « la mythique Enzo blanche » est en effet le seul exemplaire de la supercar Ferrari à avoir quitté les chaînes de Maranello dans ce blanc Avus. Sachant qu’il y aurait déjà eu moins de 20 Enzo sur les 400 produites à revêtir une livrée « extracampionario », c’est-à-dire non standard, pour des clients (encore plus) triés sur le volet.

Parmi elles, le châssis n°133023 était le seul peint en blanc d’origine. Cette voiture est sortie d’usine en mai 2003. Elle se caractérise aussi par un intérieur en cuir noir, des compteurs Rosso Corsa, des baquets en fibre de carbone et des inserts en tissu noir. Sublime, non ?

Il est d’autant plus dommage qu’on l’ait si peu vue auparavant. Son premier propriétaire était un « milliardaire germano-suisse très secret », qui  l’a apparemment laissée en vitrine en Suisse sans beaucoup la promener. Elle est ensuite partie en 2011 pour Hong Kong, où elle a été stockée sans avoir le droit de rouler sur la voie publique à cause de son volant à gauche. Résultat, le V12 6.0 atmosphérique de 660 ch a aujourd’hui moins de 10 000 km dans les bielles.

Il ne tient qu’à vous d’aider l’Enzo blanche à rattraper tout le temps perdu. Prévenez peut-être juste votre banquier, parce qu’il n’y a pas de prix de réserve.

 

Articles associés