Formule 1 : déjà en 1974, Fittipaldi et Regazzoni attaquaient la dernière manche à égalité de points

Souvenez-vous de la dernière fois où deux pilotes ont attaqué la dernière manche de la saison de Formule 1 avec le même nombre de points.

| Le 10 décembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Qui l’eût cru, nous venons de vivre la plus palpitante saison de Formule 1 depuis des décennies. Au cours du championnat le plus long de l’histoire, nous avons vu les deux actuels meilleurs pilotes du monde sur le fil du rasoir du début à la fin. À l’image de la saison, l’incroyable avant-dernière course a laissé Verstappen et Hamilton à égalité parfaite. Chacun affiche 369,5 points avant la finale. Cela ne s’est produit qu’une seule fois auparavant dans l’histoire de la Formule 1, en 1974. Emerson Fittipaldi, pilote McLaren, et Clay Regazzoni qui courait pour Ferrari s’étaient alors rendus à Watkins Glen, dans le nord de l’État de New York, avec 52 points chacun. On devrait peut-être ajouter cette saison à notre TOP des premières en Formule 1

Les choses étaient assez différentes il y a 47 ans. À cette époque, McLaren n’avait encore jamais remporté de championnat et Ferrari n’avait pas connu le succès depuis une décennie. Et malgré le fait que le pilote le plus titré de l’époque, Jackie Stewart, ait pris sa retraite un an plus tôt, la liste des engagés à Watkins Glen débordait de noms légendaires. En plus de Fittipaldi, on trouvait sur la même grille Andretti, Lauda, ​​Hunt, Hill, Peterson ou encore Scheckter. N’en jetez plus…

Comme en 2021, les deux protagonistes du titre avaient terminé 1-2 dans l’avant-dernière manche au Canada, avec Fittipaldi en tête. Jody Scheckter, qui serait sacré Champion en 1979, avait dû abandonner en raison d’un problème de freinage. Il se retrouvait alors avec sept points de retard après avoir été en lice pour la victoire toute l’année.

Étonnamment au vu de leurs résultats précédents et de l’enjeu, Fittipaldi et Regazzoni s’étaient qualifiés respectivement huitième et neuvième. Malheureusement, la course s’est avérée à la fois tragique et décevante d’un point de vue sportif. Au dixième tour, Helmuth Koinigg, qui participait à son second Grand Prix, a tiré tout droit dans un virage avec sa Surtees. La voiture est passée entre les rails de sécurité tuant le jeune pilote sur le coup. Pendant ce temps, on savait depuis le départ que tout n’allait pas bien avec la Ferrari de Regazzoni. Il s’arrêta très tôt terminant finalement bien en dehors des points en onzième position. Fittipaldi a alors pu dérouler sans incident jusqu’à la quatrième position, ce qui a suffi à lui assurer son deuxième championnat.

La course avait été remportée par Carlos Reutemann avec son coéquipier Brabham Carlos Pace en deuxième position après avoir dépassé la Hesketh de James Hunt à seulement cinq tours de la fin. Une fin sombre et décevante pour une saison qui avait pourtant fait tant de promesses. Espérons pour ce week-end une finale plus excitante et surtout moins dramatique. Max et Lewis nous ont habitué à des duels de toute bôÔôté depuis des mois. Il est difficile d’imaginer autre chose qu’une bataille aussi tendue que spectaculaire dimanche après-midi. Quoi qu’il arrive, 2021 restera dans les mémoires comme l’une des plus grandes saisons de F1 de tous les temps.

Articles associés