Le Kia Soul EV met son gilet jaune

Encore un petit SUV électrique coréen avec une grosse autonomie.

La rédaction | Le 29 novembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Un SUV électrique, on fait plus original ces jours-ci au salon de Los Angeles. Mais sur cette niche de marché très politiquement correcte, on ne peut pas accuser le nouveau Kia Soul EV de ne pas tenter de se démarquer, même en faisant abstraction de cette robe jaune Stabilo Boss difficile à soutenir du regard sans ciller. La troisième génération du petit SUV coréen reste fidèle à sa silhouette de sympathique boîte à chaussures, agrémentée cette fois d’un museau minimaliste aux faux airs de Chevrolet Camaro.

La batterie lithium-ion 64 kWh refroidie par eau est héritée du e-Niro et du Hyundai Kona EV. Avec 204 ch (395 Nm), le Soul EV deuxième du nom est presque deux fois plus puissant que son prédécesseur. Cela ne devrait pas l’empêcher d’offrir une autonomie largement supérieure, proche des 480 km de son cousin le Kona EV.

Les modes Confort, Sport, Eco et Eco+ sont évidemment au programme, et l’on peut jongler entre les différents niveaux de récupération d’énergie au freinage grâce aux palettes au volant. Sous cette poupe encadrée d’un immense bandeau de feux, on trouve une suspension multibras, gage d’un comportement plus tranchant.

À bord, l’atmosphère change assez peu. Un nouvel écran 10,25 pouces, CarPlay, Android Auto, un sélecteur de boîte désormais rotatif, c’est à peu près tout. Toutes les technologies de sécurité active et passive imaginables sont bien sûr au programme. Extérieurement, les boucliers lisses et les jantes sont propres à cette version électrique, qui sera la seule disponible en Europe. Rendez-vous début 2019 pour plus de précisions sur l’autonomie et les tarifs.

En attendant, Kia Soul EV ou Hyundai Kona EV, that is the question.

Articles associés