L’Aston Martin Valkyrie ne sera pas aux 24 Heures du Mans

Pas l’année prochaine, en tout cas. À la veille de son arrivée en F1, Aston boude la catégorie Hypercar et ce qu’elle est en train de devenir

| Le 19 février 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Elle était la tête d’affiche de la prometteuse réglementation Hypercar du championnat du monde d’endurance, notamment parce qu’elle en illustrait parfaitement l’esprit : se battre pour la victoire absolue aux 24 Heures du Mans avec une voiture issue d’un modèle de route.

Hélas, on ne verra pas l’Aston Martin Valkyrie dans la Sarthe en 2021 comme prévu. La marque a en effet annoncé qu’elle avait « reporté son entrée en World Endurance Championship (WEC) Hypercar à la suite de la décision de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) et de l’International Motor Sport Association (IMSA) d’harmoniser la classe Hypercar avec la catégorie de prototypes dite LMDh. »

« L’ambition d’Aston Martin de remporter la victoire au classement général des 24 Heures du Mans reste intacte, explique le directeur général Andy Palmer, mais nous devons reconsidérer notre position compte tenu d’un changement significatif dans l’environnement que nous n’avions pas prévu lorsque nous nous sommes engagés l’année dernière. Nous avons aligné l’Aston Martin Valkyrie en WEC et au Mans en pensant courir contre des voitures similaires et des équipes partageant le même état d’esprit. La situation a changé. Il est légitime que nous fassions une pause et reconsidérions nos options. »

Au-delà d’une réglementation Hypercar qui fait long feu, le programme compétition de la Valkyrie fait les frais des mauvais résultats financiers de la marque et de son imminent engagement en Formule 1. En 2021, l’écurie Racing Point deviendra en effet Aston Martin F1, son propriétaire Lawrence Stroll ayant pris le pouvoir à Newport Pagnell en mettant 600 millions d’euros sur la table.

Le programme WEC GT n’est heureusement pas remis en cause. Il faut dire que la carrière sportive de la nouvelle Vantage est autrement brillante que ses résultats commerciaux puisqu’elle et ses pilotes mènent le classement GTE Pro.

Officiellement, Aston Martin ne tire pas un trait définitif sur la catégorie Hypercar et « reste ouvert à collaborer avec [l’ACO et l’IMSA] afin de trouver une voie satisfaisante pour une éventuelle participation à l’avenir. » En attendant de savoir si elle aura un jour l’honneur d’un engagement officiel en course, la Valkyrie poursuit son développement et sa promotion, avec notamment quelques tours de démonstration à Silverstone le 18 février aux mains de Max Verstappen et Alex Albon (en images ci-dessus).

Les premières livraisons sont toujours prévues pour 2021.

Articles associés