La Porsche 963 est là

Le nouveau proto LMDh de Porsche veut TOUT gagner

La rédaction | Le 27 juin 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Impossible de commencer cet article sans rappeler que Porsche a remporté les 24 Heures du Mans 19 fois, loin devant Audi (13) et Ferrari (9). La voiture ci-dessus est celle qui doit leur permettre de passer la barre symbolique des 20. Voici la Porsche 963 LMDh, et elle est parée pour… poursuivre ses essais, après déjà 7889 km parcourus (la précision allemande) au premier semestre 2022.

En effet, si on a pu la découvrir ce week-end à Goodwood, la 963 ne s’alignera pas officiellement en compétition avant 2023. Bon, peut-être juste une petite course comme ça, pour voir, lors de la finale du WEC à Bahreïn en novembre, en guise de « répétition générale non compétitive ». « Non compétitive ». « Porsche ». Mais bien sûr.

On savait que la marque avait choisi Multimatic pour son châssis. On connaît à présent le moteur : point de flat-six comme sur les 911 GT1 ou de V4 comme sur les 919, mais un V8 4.6 biturbo basé sur celui – atmosphérique – de la Porsche 918, lui-même issu du moteur de la LMP2 RS Spyder des années 2000. Ça promet pour la bande-son.

En revanche, on cherche un peu la filiation esthétique avec les Porsche de route. C’était tout de même un peu l’idée à l’origine de la nouvelle réglementation dite Hypercar, même si elle a pris du plomb dans l’aile entre-temps. Porsche évoque des références aux 956 et 962 de Groupe C. Moui… Certes, le dessin du cockpit peut faire penser à la 911 GT1, et le bandeau de LED qui tient lieu de feux arrière fait écho à la 911 type 992. Mais quand on voit le travail des designers de chez Peugeot ou Cadillac (l’américain ayant pourtant lui aussi opté pour une réglementation LMDh semi-standardisée), il y a de quoi rester sur sa faim. Ne vous inquiétez pas : au crépuscule dans la chicane Dunlop, nappée de moustiques et de poussière de gomme, la Porsche 963 sera magnifique.

Développée avec Penske, on la verra aussi bien en WEC qu’en IMSA (tout l’intérêt de la réglementation LMDh), ce qui signifie qu’elle participera aux 24 Heures de Daytona, aux 12 Heures de Sebring et bien sûr aux 24 Heures du Mans. Et cette fois, Porsche en confiera aussi à des écuries clientes, comme au bon vieux temps du groupe C :  Jota Sport, en WEC, et JDC-Miller, en IMSA, ont déjà officialisé un partenariat.

« Notre nouvelle Porsche 963 devrait perpétuer l’héritage de modèles légendaires comme les 917, 935, 956, 962 et 919 », explique le patron de Porsche Motorsport Thomas Laudenbach. « Je suis confiant quant à notre savoir-faire en matière de technologie, et nous avons créé les structures adéquates pour prétendre à des victoires dans cette compétition passionnante entre de nombreux constructeurs et différents concepts. »

Articles associés