La Lexus LC est aussi très jolie sans toit

Au côté de la Supra, un concept de Lexus LC Cabriolet sera présenté à Detroit

La rédaction | Le 11 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Pour ceux qui boycotteraient la Supra à Detroit pour cause d’effeuillage interminable ou de moteur BMW, Toyota aura un plan B sur le stand d’à côté. Lexus a en effet choisi une nouvelle fois le salon américain pour procéder à l’ablation du toit de la LC, trois ans pile après la présentation du coupé au même endroit.

Il s’agit officiellement d’un concept, mais tout semble déjà paré pour la production sur ces premières photos, à commencer par la découpe de la poupe pour accueillir le toit. Seules les jantes 22 pouces risqueraient d’être retoquées dans la vraie vie pour de triviales raisons de confort.

Lexus décrit la LC Cabriolet comme « un véhicule image », une vitrine pour l’ensemble de la gamme. Ce qui signifie très certainement que lorsqu’elle verra le jour, elle deviendra la voiture la plus chère du catalogue. On peut s’attendre à quelque 125 000 € en entrée de gamme.

Même si elle sera forcément proposée avec une version hybride, comme toutes les Lexus sans exception, les designers ont laissé entendre que c’était bien le V8 qui se trouvait sous le capot de ce concept.

« Une version de production de ce concept serait excitante à plus d’un titre, explique Tadao Mori, qui a supervisé le design de la LC Cabriolet. Par ses lignes quand elle approche, le bruit de son moteur quand vous mettez le contact, et toutes les sensations qu’elle distille sur la route. »

C’est bien ça, « le bruit de son moteur ». Pas comme sur les hybrides, qui restent silencieuses au démarrage. Et enlever le toit est sûrement le plus sûr moyen de savoureux le râle du V8 5.0 atmosphérique de 477 ch, déjà si communicatif à bord du coupé.

Entre la SC 430 et l’IS 250, Lexus n’a pas des antécédents très glorieux en matière de cabriolet. Cette LC est l’occasion rêvée de repartir du bon pied.

Articles associés

Plus d'articles