Le Maserati Levante signé Novitec est… intéressant

Chez les super-SUV itialiens, les préparateurs n'en ont eu que pour l'Urus ces derniers temps. Novitec s'occupe du Maserati Levante

La rédaction | Le 3 avril 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Cette grosse masse blanche au dessus s’intitule le Maserati Levante Esteso V2, et ce n’est sans doute pas la création la plus élégante du catalogue Novitec. Le préparateur allemand a beau prouver régulièrement qu’il est capable de retenue (contrairement à beaucoup de ses confrères), parfois, il a besoin de décompresser un peu, comme tout le monde.

Mais revenons à ce Levante. Novitec s’était déjà attaqué au SUV Maserati en 2017, mais cette V2 prend pour base la nouvelle version Trofeo, animée par un V8 3.8 biturbo d’origine Ferrari. Au lieu de 580 misérables ch et 730 ridicules Nm, il passe ici à 624 ch et 820 Nm grâce une reprogrammation du calculateur. Voilà qui est mieux.

Le 0 à 100 km/h passe ainsi sous la barre des 4 s (3,8 s, au lieu de 4,1 pour le Levante Trofeo), tandis que la vitesse de pointe franchit celle des 300 km/h (309, au lieu de 299).

Ces retouches mécaniques sont bien sûr accompagnées d’un kit carrosserie rajoutant un peu de présence à ce modeste véhicule qui avait tendance, il faut bien l’avouer, à passer un peu inaperçu dans le rétroviseur : de nouveaux boucliers, un becquet et un habillage de capot en fibre de carbone, et surtout de copieux élargisseurs d’aile qui portent la carrure du Levante à 2,09 m de large hors rétroviseurs (contre 1,97 m pour le Levante Trofeo standard, ce gringalet). Force et honneur aux voituriers.

Le tout repose sur une suspension abaissée de 25 mm (c’était donc ça) et des roulettes de 22 pouces comme il se doit.

 

Articles associés

Plus d'articles